Les deux acolytes du Jamel Comedy Club étaient responsables de ma plus grosse poilade cinématographique de l'année 2011. Leur film (Case Départ) était diablement débile mais vraiment jubilatoire et ponctué de scènes et de répliques vraiment lourdes. J'en attendais pas moins de celui-ci. Malheureusement l'Afrique leur sied moins que les Antilles et leur humour est semble-t'il resté à l'aéroport international José Martí de La Havane (ils ont tourné à Cuba).
En effet, si les blagues ne manquent pas dans leur seconde production (et certaines sont bonnes prises à part, en valeur absolue si je puis dire), c'est dans leur exécution que le film pêche. D'une le rythme est beaucoup trop effréné (on est au niveau du "T'as une tâche, pistache"), de deux la réalisation est au niveau zéro (à savoir le téléfilm allemand sur M6) et de trois N'Gijol et Eboué (surtout lui) ne semblent pas croire un seul instant à leur vannes. On est même pas loin de voir et de ressentir le malaise d'Eboué quand c'est à son tour d'envoyer du rire. Des deux c'est vrai que c'est lui qui a la tâche la plus dure, son compère se contentant de faire le pitre en dictateur paranoïaque élevé au lait de Bavière, et que lui coller une histoire de cul avec une poupée gonflable n'arrange pas son cas.. Mais bon, le cas à plus d'aplomb que ça d'habitude.
Au final Le Crocodile du Botswanga lorgne d'avantage du côté d'Ace Ventura en Afrique que de la véritable satire humoristique à la Baron Cohen (et de leur premier film) qu'on était en droit d'attendre. La prochaine fois, les gars faites tourner la Pentedrone qu'on se marre un peu.
blig
3
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Les meilleurs films de 2014

Le 9 mars 2014

11 j'aime

Le Crocodile du Botswanga
Gand-Alf
3

Le dictchatcheur.

Il est intéressant de découvrir "Le crocodile du Botswanga", seconde collaboration entre Lionel Steketee, Fabrice Eboué et Thomas N'Gijol après "Case départ", au moment où la polémique concernant...

il y a 8 ans

12 j'aime

Le Crocodile du Botswanga
blig
3

Les deux chèvres du Pentedrone

Les deux acolytes du Jamel Comedy Club étaient responsables de ma plus grosse poilade cinématographique de l'année 2011. Leur film (Case Départ) était diablement débile mais vraiment jubilatoire et...

il y a 8 ans

11 j'aime

Le Crocodile du Botswanga
RR1
5

Bobof...

Agréablement surpris par Case départ, je me suis empressé d'aller voir le crocodile du Botswanga. Sorti de l'avant première de Rennes, ce film est plutôt décevant. Si case départ arrivait à peu près...

il y a 8 ans

10 j'aime

Cinquante Nuances de Grey
blig
2

Le loup de Balls Street

Conversation téléphonique longue distance Seattle-New-York, une nuit chaude et électrique du mois de mai, entre un maître dominateur et son élève : Maître, Anastasia est partie... La pute...

il y a 7 ans

273 j'aime

25

Le Labyrinthe
blig
3

The Naze Runner

- Tu t'appelles comment? - Je sais pas. - Lui c'est truc, lui c'est bidule. Eux ce sont des "runners", eux des paysans, eux des constructeurs. Comment t'as dis que tu t'appelais déjà? - Je sais...

il y a 8 ans

247 j'aime

57

Kingsman - Services secrets
blig
7

Nique Fury

Qu'il soit gentleman ou pilier de comptoir, on interrompt jamais un homme qui boit une Guinness. Ça ne se fait pas, tout simplement. Manners Maketh Man. D'ailleurs on ne boit pas une Guinness, on la...

il y a 7 ans

204 j'aime

8