L'histoire d'un Daimgue avec Jean Dujardaim, ça donne un film qui a un style de malade

Avis sur Le Daim

Avatar BestPanther
Critique publiée par le

Pioooou, et ben, très bonne surprise. J'ai pas l'habitude de voir ce genre de films mais là, ouep, j'ai bien aimé.

Pour commencer, l'histoire, c'est totalement n'importe nawak, après fallait s'y attendre quand on lit le synopsis. Attention, n'importe nawak ne veux pas dire nul, au contraire c'est tellement illogique, ça n'a tellement aucun sens que ça en devient bon. Au début, je me suis dit que ce genre de personnes peut exister mais après plus les scènes s'enchaînent plus je me suis dit que c'était improbable. Et puis la fin...j'étais pas prêt, ça arrive tellement rapidement. Au moins, on ne peut pas lui reprocher un scénario prévisible.

L'humour, alors ça ne plaira pas à tout le monde mais moi, j'ai beaucoup ri. Que ce soit par la réaction de Georges lorsqu'il voit une pièce en daim, quand il parle de son manteau aux autres mais le meilleur reste le moment où il demande à Denise d'enlever son manteau. On peut aussi noter le même humour que l'on ressent dans les films d'horreur (j'ai pas le terme exact), vous savez, c'est tellement violent que ça en devient drôle (je pense au moment où il utilise la manière très forte pour éliminer les manteaux). Ce moment est tellement inattendu et s'écarte du genre (un genre qui au fil du film, traverse la comédie, le thriller, le road-movie et donc, le slasher) posé dès le début que c'est marrant (pour moi).

Les acteurs, ça y est, c'est bon, je pense que Jean Dujardin n'a plus rien à prouver, tout en sachant qu'il joue dans un film complètement absurde, il arrive à garder son sérieux et à interpréter un personnage schizophrène-obsédé à merveille. Un des meilleurs acteurs français actuel sans hésitation. Adèle Haenel que je ne connaissais pas, m'a fait bonne impression et réussi à se faire remarquer malgré le monstre qu'est Dujardin. D'ailleurs, les interactions entre les deux marchent beaucoup et sont pour la plupart marrante.

Les personnages, bon y'en a que deux principaux à savoir Georges et Denise. J'ai l'impression que l'évolution du personnage de Georges se fait à travers l’acquisition d'une nouvelle pièce en daim. A chaque nouvelle pièce, il devient de plus en plus fou et de plus en plus obsédé par son ensemble en daim. Le personnage de Denise, lui évolue grâce à Georges (à mon avis, ça reste MON interprétation), c'est-à-dire que sans lui, pas de boulot, pas d'objectif, pas de réussite. En fait non, y'a un troisième personnage, la veste/blouson, très personnifié grâce de un à la schizophrénie de Georges et de deux, à la mise en scène comme le champ contre champ faisant passer le manteau comme un personnage vivant, qui a un dialogue avec Georges.

Ca a déjà été évoqué par beaucoup de personnes, Quentin Dupieux à travers Georges (pas par le côté obsession mais le côté cinéaste; enfin j'espère). Un mec tout seul qui essaie de réaliser des films (bon il est pas tout seul mais il a une petite équipe, le générique dure 2-3 min) et je pense que ce qu'a dit Quentin au conducteur du tractopelle a du être à peu près la même chose que ce qu'a dit Georges, pareil avec ceux qui déposent les manteaux dans le coffre. Aussi, au moment où Adèle demande des images pour un teaser, que voit-on 5 minutes plus tard ? Oui, une image du trailer.

Voilà, mon premier Dupieux, un genre de films que je n'ai pas l'habitude de voir mais une très bonne surprise que je vous conseille si le cinéma français original vous intéresse un minimum. 4/5.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 101 fois
4 apprécient · 1 n'apprécie pas

BestPanther a ajouté ce film à 3 listes Le Daim

Autres actions de BestPanther Le Daim