Aucune critique pour ce film ? Mais bordel, les gens, qu'est-ce que vous foutez ?? Bon, n'y allons pas par quatre chemin, il s'agit de l'un des plus grands films de l'ère du muet. Déjà, pour son audace formelle sidérante. On est en 1924, mais Murnau invente des mouvements de caméras révolutionnaires qui seront utilisés 40 ans plus tard. Ensuite, pour son sujet, celui de la lente déchéance d'un brave type rattrapé par le poids des années et humilié par la société, traitée avec ce qu'il faut de pathos (mais pas trop) et de sensibilité. C'est une oeuvre d'art au sens le plus pur du terme. Un chef d'oeuvre de poésie et d'humanité.
SapinBleu
10
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à sa liste Dévédéthèque

Le 25 octobre 2010

19 j'aime

1 commentaire

Le Dernier des hommes
Electron
9

Les derniers seront les premiers

Un homme vieillissant (Emil Jannings) travaille comme portier à l’hôtel Atlantic. Un hôtel de luxe, le genre d’endroit où certains se font servir du caviar à la louche et où on entre par une immense...

Lire la critique

il y a 9 ans

45 j'aime

25

Le Dernier des hommes
WeSTiiX
9

Robe de soi

Avant toute chose, je précise que cette critique s'appuie sur l'original cut, c'est-à-dire la version de 1924 qui ne comportait pas ce « happy end » quelque peu polémique, que Murnau eut à cœur de...

Lire la critique

il y a 4 ans

31 j'aime

9

Le Dernier des hommes
Sergent_Pepper
7

Un ancien dans la ville

On connait la capacité de Murnau à traiter de l’osmose entre l’espace et ses personnages : Le Dernier des hommes en est un exemple éloquent. Le protagoniste est portier dans un grand hôtel, au point...

Lire la critique

il y a 5 ans

27 j'aime

1

Le Dernier des hommes
SapinBleu
10

Critique de Le Dernier des hommes par SapinBleu

Aucune critique pour ce film ? Mais bordel, les gens, qu'est-ce que vous foutez ?? Bon, n'y allons pas par quatre chemin, il s'agit de l'un des plus grands films de l'ère du muet. Déjà, pour son...

Lire la critique

il y a 12 ans

19 j'aime

1

Les Lumières de la ville
SapinBleu
10

Critique de Les Lumières de la ville par SapinBleu

Si le Dictateur m'a fait aimé Chaplin, Les Lumières De La Ville a été l'oeuvre qui m'a permis de comprendre son génie. Jamais l'équilibre entre comédie et tragédie n'aura été aussi parfait dans...

Lire la critique

il y a 12 ans

18 j'aime

1

Charlot est content de lui
SapinBleu
8

A Star Is Born

Ce qui est le plus marquant dans cette vignette burlesque, ça n'est pas tant la toute première apparition mémorable de Chaplin dans son costume de vagabond que son thème et sa mise en scène, qui...

Lire la critique

il y a 11 ans

16 j'aime