👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Le garçon et le monde, primé au festival d'Annecy 2014, est incontestablement une de mes meilleures découvertes pour ce début d'année 2014. Tant de choses à dire sur ce film...attention, léger spoil dans les lignes qui vont suivre !

Le générique de début est à l'image de la suite : coloré. Le garçon et le monde, c'est, au niveau du graphisme, un festival de couleurs, de lumières, pour renforcer un style de dessin enfantin, franchement mignon, qui donne une belle douceur au film. Douceur qui pourrait faire croire à un film 100% jeunesse. Là où il n'en est rien. Car sous son apparence enfantine et mignonne, ce film est en fait tout autre et ne peut s'apprécier réellement que si l'on est concentré sur le film, pour être capable de se plonger dedans et le comprendre.

Au niveau de l'histoire, c'est en se cachant sous une apparence encore une fois enfantine, en observant un enfant découvrir le monde, que le réalisateur fait passer son message en faveur de l'écologie, ainsi qu'une réflexion autour de la résistance des peuples face à une économie qui écarte toujours plus l'humain au profit de la machine et, justement, du profit et de la rentabilité.

Ce qui donne toute sa complexité à ce film, en-dehors du jeu autour du décalage entre style enfantin et message politique, c'est le schéma narratif : le film commence à un point incompréhensible et, progressivement, l'histoire nous explique ce qui est arrivé pour nous ramener à ce point, dix minutes plus tard. Et tout le film est comme ça. Des boucles partant du point B, pour nous amener au point de départ avant de retourner à B et boucler la boucle. Ce qui nous laisse tout le temps dans une dimension interrogative : on veut comprendre, et pour comprendre il faut continuer à regarder le film, et ce jusqu'à la fin, qui propose un dénouement original et bien amené. Le tout sans dialogues à proprement parler, ce qui ne dérange pas le moins du monde, mais peut surprendre au début ;-)

Mention spéciale à la BO magnifique, qui transporte totalement à certains passages du film (notamment le passage dans la ville, pour ceux qui ont vu le film !).

Pour conclure, Le garçon et le monde est un film ambitieux et vraiment bien réalisé, qui mélange un graphisme coloré et enfantin à un message et une structure narrative plus complexes. Je n'ai pas vu passer le temps, et j'ai été complètement transportée par ce film. A voir absolument =)
Le Garçon et le Monde
Ivain_Emey_Jr
10

Urbanisation et visions d’enfance

Second long-métrage du réalisateur brésilien méconnu Alê Abreu, O Menino E O Mundo est à mes yeux un chef-d’œuvre esthétique et visionnaire, et accessoirement le meilleur film sorti en salle cette...

Lire la critique

il y a 7 ans

27 j'aime

Le Garçon et le Monde
Kiichigo
10

Critique de Le Garçon et le Monde par Kiichigo

Le garçon et le monde, primé au festival d'Annecy 2014, est incontestablement une de mes meilleures découvertes pour ce début d'année 2014. Tant de choses à dire sur ce film...attention, léger spoil...

Lire la critique

il y a 8 ans

24 j'aime

Le Garçon et le Monde
Moizi
9

La vie moderne

Dire que là encore, j'ai failli ne pas aller le voir parce que le cinéma marquait VF... la localisation du film consiste à sous-titrer le titre du film en français... génial... Parce que c'est un peu...

Lire la critique

il y a 7 ans

15 j'aime

2

L'Apprenti assassin - L'Assassin royal, tome 1
Kiichigo
10

Critique de L'Apprenti assassin - L'Assassin royal, tome 1 par Kiichigo

Difficile d'écrire une critique sur cette série, mais je me lance. Elle concerne donc l'ensemble de la série L'Assassin Royal, et pas juste le tome 1. Cette œuvre fut une révélation, une sorte de...

Lire la critique

il y a 10 ans

24 j'aime

4

Orelsan et Gringe sont les Casseurs Flowters
Kiichigo
7

"C'est nous l'futur, c'est nous les ringards de demain"

Orelsan et Gringe sont les casseurs flowters est le deuxième album du duo, le premier, Fantasy - Episode 1, étant sorti en 2004. Rien à voir entre les deux albums, et tant mieux. Ce nouvel opus...

Lire la critique

il y a 8 ans

19 j'aime

King's Game
Kiichigo
3
King's Game

Critique de King's Game par Kiichigo

King's game est un manga qui partait bien, à condition d'être un tant soit peu attiré par les mangas de ce genre, qui cumule histoires sombres, actions sanglantes et gratuites, mise en lumière des...

Lire la critique

il y a 8 ans

15 j'aime

4