Le Hobbit : la bataille des 4 points ( de toute façon, on sait pas quelle est la 5eme armée)

Avis sur Le Hobbit - La Bataille des Cinq Armées

Avatar Bondmax
Critique publiée par le

Bah voilà c’est terminé.
Et honnêtement ça aurait pu l’être bien avant, car ce troisième volet des aventures de Bilbo sent vraiment bien le remplissage quand même.

On peut découper le film en deux parties : la fin de l’histoire de Smaug qui dure aux bas mots 10 minutes, c’était bien la peine de nous servir un cliff de malade à la fin du 2 pour régler tout ça dans les 10 premières minutes du 3, on aurait ajouté ces 10 minutes au 2 et ça aurait été bon. (Enfin d’un côté ça permet au film de se voir offrir 5 points de ma part, je pense que sans Smaug on aurait été à 3)

Et donc la deuxième partie qui consiste à une bataille entre 5 armées et qui prend bien 2h, d’ailleurs quand ils disent 5 armées, ils coupent l’armée des orques en deux, ou l’armée des nains en 2, parce que sinon ça fait que 4, ou 6 alors si ils coupent les deux, enfin bref, c’est pas clair pour moi.

Donc, pendant 2h on va voir elfes, nains, humains et orques se taper dessus. Ah oui, un moment y a même des vers de terre géants qui apparaissent dans un effet super dramatique, mais on ne sait absolument pas où ils sont passé. Bon la baston est sympa, mais au bout d’un moment on commence à en avoir un peu ras le cul, entre les persos qui meurt 15x avant de revenir à chaque fois, Legolas en mode Chuck Norris, et Thorin qui est devenu pendant une période de temps l’un des persos les plus détestables que j’ai pu voir dernièrement au ciné.
On est très loin du seigneur des anneaux et même du Voyage Inattendu qui reste le meilleur volet de cette saga. Après bien sur il restera des bon points, la petite bataille de Dol Guldur détruit en 5 minutes tout la longue bataille d’Erebor après, d’une efficacité redoutable et d’une epicness digne du SDA. Certains acteurs sont toujours aussi bon : Ian McKellen en tête qui vole la vedette à n’importe qui se retrouve face à lui, Martin Freeman véritable adepte de ce genre de rôle est toujours aussi très bon, même si toujours trop effacé pour un personnage qui donne son nom à une saga cinématographique, et puis Lee Fuckin Pace avec sa prestance de malade qui me fait regretter de ne pas avoir plus vu Thranduil en action dans ce 3eme volet.

D’un autre côté on retrouve pas mal de persos inutile, entre la romance Kili/Tauriel, le personnage de Barde et toute sa famille, et puis Alfrid qui vient à plusieurs reprises nous montrer qu’on ne doit jamais faire confiance à un type qui a un monosourcil. La composition d’Howard Shore ne marquera pas les esprits malheureusement, et puis bon même si Jackson est un fan et qu’il veut nous faire passer le plus de temps en Terre du milieu, il faudra quand même un jour qu’il apprenne le sens du mot montage.

Je dois insister sur la frustration vis-à-vis de certains trucs non résolu, même si c’était certainement pas prévu, mais bordel qu’est-ce que j’aurais aimé voir la suite de l’histoire de Saroumane qui s’en va faire coucou à Sauron.

Au final, la bataille des 5 armées prend tous les défauts des deux premiers (des scènes à rallonge entre coupés de scénettes inutiles) et les multiplie par 2. On quittera quand même avec un petit pincement au cœur la Terre du milieu, mais je pense qu’on pourra compter sur des producteurs assoiffées de poignons pour nous offrir une nouvelle virée dans quelques années.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2365 fois
78 apprécient · 4 n'apprécient pas

Bondmax a ajouté ce film à 3 listes Le Hobbit - La Bataille des Cinq Armées

Autres actions de Bondmax Le Hobbit - La Bataille des Cinq Armées