De ce spécimen rare qu'est le BHL

Avis sur Le Jour et la Nuit

Avatar MonsieurBain
Critique publiée par le

Le Jour et la Nuit réalisé par BHL, la couleur était annoncée. Je m'attendais à voir un film mauvais, je dirais que ce que j'ai vu est avant tout ridicule. Grotesque pourquoi ? D'abord à cause du jeu des acteurs digne d'un film muet (la scène au début dans la voiture avec Dombasle et Karl Zéro étant particulièrement caractéristique) et de manière générale, ces pauvres acteurs sont très mal dirigés : on a tout de même une Lauren Bacall qui tente vraisemblablement d'imiter Cruella, un Delon qui joue un Marc Lévy en décrépitude, un Karl Zéro qui dans ses intonations caricaturales me fait penser à des doublages de mangas des années 1980 ou à une pub destinée à la TNT, un méchant anciennement communiste (ça BHL pouvait pas s'en empêcher) qui pour montrer qu'il est vraiment vilain porte un chapeau de maquereau et ne se rase pas, une Dombasle voyeuriste pas crédibles pour deux sous... Oui, c'est un autre problème de l’étron de Bernard-Henri, c'est que plein de moments ne sont pas plausibles, ou alors on est pas du tout pudique dans la famille Lévy parce que pour faire l'amour la porte ouverte ou se mettre nue sur un balcon, faut pas avoir peur du regard des autres. En fait, ce film est parfaitement représentatif de ce qu'est BHL, un type qui se distingue par son pédantisme en tant que risée des "intellectuels", une idéologie bancale (et je suis gentil) qui transparaît dans son film (j'ai déjà parlé du communiste mais il y a aussi cette fascination pour les révolutions et les conflits armés au sein d'un pays, "d'un peuple qui se soulève contre son tyran" alors que ça pourrait être totalement absent du scénario), un homme complètement mégalo qui a voulu en faire trop (pour le coup les musiques sont bonnes, certaines m'ont fait penser à Lawrence d'Arabie, mais justement, n'allant pas avec la situation c'est d'autant plus risible), un piètre écrivain qui a voulu se faire réalisateur, et réalisateur ça ne s'improvise pas, on a donc droit à une réalisation bancale, des plans qui m'ont littéralement fait mal aux yeux, des scènes de sexe ridicules, des voix moins fortes que les sons d'ambiance, une histoire qui n'a ni queue ni tête, un drame aberrant mêlant personnages qui ne servent à rien et fin particulièrement conne (Marion Cotillard n'a d'ailleurs rien à envier à Arielle Dombasle pour ce qui est de l'interprétation d'une agonie et l'explosion finale est juste magique)... Un scénario qui au bout du compte est écrit comme un livre, mais un livre de BHL, avec des aspects psychologiques très importants mais qu'il est beaucoup plus difficile à retranscrire au cinéma qu'avec la littérature (et bien entendu notre Bernard-Henri n'y est pas parvenu) ce qui donne des disputes pitoyables entre personnages sans intérêt qui s'engueulent au fond pour des raisons totalement obscures au spectateur. Ça part dans tous les sens inutilement, les éléments narratifs tombent comme des cheveux sur la soupe, c'est extrêmement mal joué, très méprisant pour les Mexicains (ah oui mais parce que eux pour s’amuser ils regardent des gens se battre à mort, exactement comme les Romains qui regardaient des combats de gladiateurs, et puis quand quelqu'un fait une crise cardiaque personne bouge et tout le monde s'en branle)... Bref, une œuvre pitoyable pondue par un individu qui se distingue particulièrement par sa médiocrité : un spécimen rare que ce BHL ; rare, et heureusement.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 901 fois
13 apprécient

MonsieurBain a ajouté ce film à 3 listes Le Jour et la Nuit

Autres actions de MonsieurBain Le Jour et la Nuit