Bande-annonce
Affiche Le Lendemain

Le Lendemain

(2015)

Efterskalv

12345678910
Quand ?
5.9
  1. 3
  2. 3
  3. 12
  4. 38
  5. 40
  6. 77
  7. 67
  8. 29
  9. 11
  10. 5
  • 285
  • 13
  • 434

John, encore adolescent, rentre chez son père après avoir purgé sa peine de prison et aspire à un nouveau départ. Mais la communauté locale n’a ni oublié, ni pardonné son crime. Sa présence attise les pires pulsions chez chacun, l’atmosphère devient menaçante, proche du lynchage. Rejeté par ses...

Casting : acteurs principauxLe Lendemain
Casting complet du film Le Lendemain
Match des critiques
les meilleurs avis
Le Lendemain
VS
Pour le sujet difficile, pour son traitement sans concession

"Le Lendemain" est un film lent et âpre. Rien ne donne dans la facilité que ce soit le sujet traité (un adolescent sorti de prison retourne dans le lycée où tout le monde connait son forfait), la façon de le traité (le film est lent et ne donne que peu d'indication sur les raisons qu'ont les personnages de se comporter ainsi) ou que ce soit la façon de le filmer (la réalisation est pesante en ce sens qu'elle s'attarde volontairement en plans séquences sur les moments de malaise)....

3
Avatar MathildeLabouyrie
5
MathildeLabouyrie
Le pardon

Sujet sensible, sujet tabou, ce film inspiré d'une histoire vraie nous montre le combat d'une famille après que l'adolescent de la famille ait tué sa petite-copine. Ayant purgé 2 ans de prison juvénile il revient dans son village d'origine, et tente de renouer avec ses anciens camarades et voisins des contacts à peu près normaux. Le réalisateur a eu l'intelligence de ne pas nous annoncer tout de suite ce que le jeune homme a fait, et de d'abord montrer le malaise qui règne dans la famille... Lire l'avis à propos de Le Lendemain

2 2
Critiques : avis d'internautes (17)
Le Lendemain
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
La prison, c'est les autres

Le visionnage du Lendemain donne l’envie de pasticher Sartre et de dire : « La prison, c’est les autres. » En effet, quand il quitte réintègre la vie civile après deux ans d’incarcération, John ne fait que troquer une prison contre une autre, plus infernale. Le réalisateur suédois Magnus von Horn, dont c’est le premier film, rend manifeste cette continuité de l’enfermement en filmant... Lire la critique de Le Lendemain

Avatar etsecla
8
etsecla ·
Visage d'ange menaçant

Le lendemain est le premier film d'un cinéaste suédois, formé en Pologne, manifestement très doué : Magnus von Horn, un nom à retenir. Son premier film peut se comparer au danois La chasse, par son thème, et au cinéma de Haneke, par son ton et sa tension sous-jacente qui éclate en de brusques décharges violentes. Le sujet a sans aucun doute des airs de déjà vu mais le traitement que lui... Lire l'avis à propos de Le Lendemain

Avatar 6nezfil
7
6nezfil ·
Et je sais que demain sera bien

LE LENDEMAIN ou THE HERE AFTER Le synopsis de ce film suédois tourné en Pologne et soutenu par la Fémis et d’autres producteurs français (télé, soutiens publics, etc.) est à respecter si on ne veut pas émousser tout l’intérêt de ce long métrage : John, un adolescent presque adulte, sort du centre de détention où il a passé 2 ans après un crime pour lequel il a été jugé coupable. Son père le... Lire la critique de Le Lendemain

2
Avatar Gribbsie
7
Gribbsie ·
Découverte
Le passé rattrape toujours...

EFTERSKALV (12,9) (Magnus von Horn,SUE,2015,102min) Un drame oppressant, sur la douloureuse problématique de la "seconde chance" et sur l'impossibilité d'échapper totalement à sa culpabilité et à son passé. Pour son premier film, le réalisateur impose sa mise en scène étouffante, une atmosphère pesante, soulignant ainsi un peu trop les tourments de ces personnages, par des cadres qui... Lire l'avis à propos de Le Lendemain

Avatar seb2046
6
seb2046 ·
Crime et châtiment

Brassant des thèmes et des genres différents, le nouveau cinéma scandinave, voire nordique est pourtant reconnaissable à ce je ne sais quoi de légèrement mélancolique, à la fois comme absent à lui-même et laissant des traces profondes auprès du spectateur. La même mélancolie mêlée de violence psychologique chez les norvégiens Joachim Trier et son magnifique Oslo 31 Août, ou Eskil Vogt et son... Lire la critique de Le Lendemain

Avatar Bea Dls
8
Bea Dls ·
Toutes les critiques du film Le Lendemain (17)
Bande-annonce Le Lendemain
Vous pourriez également aimer...