Avis sur

Le Majordome par Selenie

Avatar Selenie
Critique publiée par le

Inspiré librement de la vie assez incroyable de Eugene Allen qui fut majordome à la Maison Blanche de 1952 à 1986 et qui a donc connu 8 présidents différents... Tout pour faire un beau film c'est évident... Néanmoins Lee Daniels déçoit. Après le succès "Precious" (2009) il a choqué son monde avec son dernier film "Paperboy" (2012), audacieux et provocateur mais qui a beaucoup plu à votre serviteur... Cependant il semble que Lee Daniels a voulu se rattraper de façon oppportuniste avec ce film. En effet Lee Daniels a voulu se prendre pour Spike Lee façon démago. 34 ans au sein de la Maison Blanche avec donc une période historique extrêmement riche que Lee Daniels focalise essentiellement sur le seul combat civique et la ségrégation... Tout y est ramené omettant ou survolant bien des points pourtant presque obligatoire (Watergate notamment). On sent un scénario peu risqué, jamais Lee Daniels ne dépasse son objectif de réaliser un film le plus lisse possible voir très dirigé pour ne pas dire manichéen... La fonction présidentielle doit protéger de toute critique avérée... Lee Daniels a fait preuve de trop de retenue et au final ne transcende jamais son sujet car il évite à chaque instant de gratter trop fort et en ne restant basé que sur le racisme , l'empathie du sujet emporte obligatoirement l'adhésion... Un biopic académique et sans envergure qui reste assez dense (que ce soit pour le casting que pour le résumé de la ségrégation) pour qu'on ne puisse s'ennuyer. Au final Lee Daniels est plus intéressé par la lutte pour les droits civiques et les liens père-fils que par les 34 années au sein de la Maison Blanche ; c'est un peu l'arnaque. Un bon film, techniquement maitrisé avec des acteurs investis mais on aurait aimé un scénario moins unilatéral et plus courageux.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 582 fois
7 apprécient · 2 n'apprécient pas

Selenie a ajouté ce film à 1 liste Le Majordome

Autres actions de Selenie Le Majordome