👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Adapté d'un roman de Pete Dexter lui-même tiré d'un fait divers de 1960, un casting de rêve et un réalisateur talentueux qui cherche à confirmer après le remarqué "Precious". Etant afro-américain le réalisateur s'est obligé à modifier le roman sur des détails politiquement correct comme confier la narration à la domestique noire plutôt qu'au perosnnage de Zac Efron ou remplacé l'amant blanc du personnage de McConaughey par un amant noir... Mais avouons que ça ne change pas grand chose à l'intrigue et que ça ne fait pas de mal surtout qu'il évite tout manichéïsme (le black "ami" du journaleux). Ambiance poisseuse, image granulée et pastelle, belle reconstitution pour un thriller aussi malsain que dérangeant... C'est aussi là son point faible car il manque peut-être un poil plus d'audace dans ce domaine. Mais le vrai point fort du film reste le casting, un casting hétéroclyte et mené de main de maitre par Lee Daniels. Réunir un revenant (McConaughey) et un minet (Efron) avec un acteur dans un rôle de composition rare pour lui -Cusack) et une bombe botoxisée dans un rôle de pouffe azimutée (Kidman) il fallait une certaine dose de folie. Outre le jeu impeccable des acteurs pour des rôles loin d'être faciles il faut saluer la direction d'acteur. Le vrai bonus du film reste bien ce point. Pour le reste il s'agit d'un thriller assez classique pour lequel le réalisateur aurait pu être moins démonstratif (scènes de sexe suivi d'une image de porc et images en surimpression) ; pas spécialement gênant mais peu discret et donc gênant. Néanmoins voir ses acteurs à ce niveaux fait un bien fou.
Selenie
7
Écrit par

il y a 9 ans

26 j'aime

Paperboy
LeJezza
5
Paperboy

Urophilie mon amour

Difficile d'aborder sans à priori le nouveau film de Lee Daniels: hué à Cannes où il a fait parlé de lui en mal, Zac Efron à l'affiche, Nicole Kidman (que je n'affectionne pas toujours)... Mais...

Lire la critique

il y a 9 ans

40 j'aime

12

Paperboy
Selenie
7
Paperboy

Critique de Paperboy par Selenie

Adapté d'un roman de Pete Dexter lui-même tiré d'un fait divers de 1960, un casting de rêve et un réalisateur talentueux qui cherche à confirmer après le remarqué "Precious". Etant afro-américain le...

Lire la critique

il y a 9 ans

26 j'aime

Paperboy
Gand-Alf
2
Paperboy

Zac et Lee sur un arbre perchés...

Je vous narrais il y a peu ma triste mésaventure lors de l'opération "Precious", kidnappé que je fus par l'ignoble terroriste Lee Daniels qui tortura ma fibre sensible jusqu'à ce que je vomisse...

Lire la critique

il y a 8 ans

21 j'aime

4

Paperboy
Selenie
7
Paperboy

Critique de Paperboy par Selenie

Adapté d'un roman de Pete Dexter lui-même tiré d'un fait divers de 1960, un casting de rêve et un réalisateur talentueux qui cherche à confirmer après le remarqué "Precious". Etant afro-américain le...

Lire la critique

il y a 9 ans

26 j'aime

Barbaque
Selenie
8
Barbaque

Critique de Barbaque par Selenie

D'abord on remarque que Eboué tue des vegans mais tape tous les côtés, voir même il vise surtout les arnaqueurs de la mauvaise viande, du produit bas de gamme symbolisé par le "meilleur ami" qui se...

Lire la critique

il y a 8 mois

25 j'aime

En attendant Bojangles
Selenie
8

Critique de En attendant Bojangles par Selenie

Le film débute comme une fantaisie absurde et burlesque, une comédie romantique un peu folle sous couvert de totale liberté et de passion. Le début du film est une vraie bulle de champagne, une...

Lire la critique

il y a 6 mois

20 j'aime

1