Le burlesque file bon train

Avis sur Le Mécano de la General

Avatar Vico1997
Critique publiée par le

Buster Keaton, un être à mi-chemin entre le Keanu Reeves, le Bill Murray et le Robin Williams, signe ici un de ses plus grands succès. L'histoire d'un bravo type qui partage son amour entre une belle et sa locomotive "General". Vient la guerre de sécession et l'armée sudiste qui refuse de l'enrôler. Mais quand l'armée unioniste lui vole sa General sous le nez, il remue ciel et terre pour la rattraper, et il récupèrera en prime sa deuxième bien aimée, qui était prisionnière dans le wagon.

Deux grandes parties donc à ce film, une première course-poursuite qui voit Buster traquer seul sa locomotive ; puis se faire poursuivre à son tour dans une seconde partie, où les éléments semblent inversés : c'est Buster qui coupe les communications et piège la voie ferrée cette fois-ci...

Un film à la fois drôle, touchant et simple qui traite d'un conflit pas ci-lointain en 1926, la guerre de Sécession. Pas de véritable méchant à ce film, qui est tout sauf un film de guerre. Il s'agirait plutôt des aventures d'un homme normal emporté malgré lui dans des situations burlesques, telles que ce passage aussi loufoque qu'inattendu où le couple tombe sur un piège à loup.

La mise en scène est réussie : les travellings destinés à suivre les locomotives sont parfaitement maîtrisés ; et la dimension spectaculaire provient également des gros moyens mis en oeuvre du point de vue des décors et de la figuration, à l'instar de l'avancée unioniste, qui soulève un nuage de poussière, ou du pont s'effondrant au passage du train.

Mention spéciale à la scène où Buster enfile les vêtements du soldat confédéré et décide de livrer bataille : j'ai cru revoir Jar-Jar Binks en plein combat contre les armées de la fédération du commerce.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 148 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Vico1997 Le Mécano de la General