Avis sur

Le Nom de la rose par Black-Night

Avatar Black-Night
Critique publiée par le

Le Nom De La Rose est un chef d’œuvre. Voilà tout est dit fin de la critique ^^ et encore je pourrais. Adaptation du bouquin éponyme et de l’univers foisonnant d’Umberto Eco réputé complexe que je n’ai pas lu. Ici le film ne l’est pas il se suit avec aisance, fascination et grand intérêt. Un étourdissant polar médiéval à frissons passionnant et envoûtant de bout en bout. En 1327, le jeune novice Adso de Melk arrive en compagnie de son maître franciscain, l'ancien inquisiteur Guillaume de Baskerville, dans une abbaye bénédictine pour y enquêter sur la mort suspecte de l’un des moines. Quand d'autres victimes s'ajoutent à ce premier cadavre, selon un scénario qui semble inspiré de l'Apocalypse, il ne fait plus de doute que l'abbaye abrite un assassin ou bien encore le Diable ? Affaire à suivre.
Le film remporta en 1987 le César du meilleur film étranger, bien mérité, face à des concurrents renommé comme Scorsese, Allen ou Pollack.
Souvent noyés dans la brume ou le demi-jour, les formidables décors créent d'emblée une atmosphère fantastique. Dans ce Moyen Âge mi fantasmé mi historique, l'affrontement entre Guillaume l'humaniste et ses tortueux adversaires nous plonge dans un effroi délicieux.
Immergé dans ce monde médiéval avec un aspect gothique, le film reste en tête de par son côté mystérieux prenant et des scènes extra dont une scène de sexe arrivant au dépourvu.
La bande son absolument mythique de James Horner est peut-être l’une de ses meilleures car elle nous plonge dans l’ambiance sombre emplie de mystères de la plus belle manière.
Le réalisateur Jean-Jacques Annaud signe ici seulement son 4ème long métrage et déjà une grande œuvre peut-être même sa meilleure avec une grande réalisation. En tous les cas ce film mythique fait partie de mes films préférés pour sûr. Le casting y est extra avec Sean Connery, Christian Slater, Helmut Qualtinger, Elya Baskin, Michael Lonsdale, Volker Prechtel, Valentina Vargas, Ron Perlman, F. Murray Abraham et tous y jouent magistralement bien. On n'aura jamais vu des moines aussi bien interprétés et parfois avec de sacrées gueules.
Ce nom de la rose est un chef d’œuvre culte et un thriller/polar médiéval à l’ambiance magistralement maîtrisé.
Ma note : 10/10 !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 514 fois
24 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Black-Night Le Nom de la rose