Sur le pont ... on y danse , on y danse

Avis sur Le Pont de la rivière Kwaï

Avatar chris46
Critique publiée par le

" Le pont de la rivière Kwaï " très grand film de David Lean .

L’histoire se déroule en 1943 pendant la seconde guerre mondiale . Un régiment de soldats britanniques a été fait prisonnier par les japonais et est interné dans un camp de prisonniers en Birmanie . Le colonel Saïto ( Sessue Hayakawa ) qui dirige le camp ordonnent aux prisonniers britanniques de construire un pont en pleine jungle . Le colonel Nicholson ( Alec Guiness ) qui dirige le régiment britannique s’oppose alors totalement à ce projet et refuse de participer à la construction du pont . Le colonel Saïto va alors tout faire pour le faire céder ...

" Le pont de la rivière Kwaï " est un monument cinématographique mise en scène par le réalisateur David Lean qui remporta un triomphe à sa sortie ( plus de 13 millions d’entrées en France ) et fut récompensé par pas moins de 7 oscars dont celui du meilleur film et du meilleur réalisateur pour David Lean . Pourtant cette totale réussite n’était pas gagner d’avance car la création du film fut très compliqué .
Tout d’abord il faut savoir que le film est l’adaptation d’un livre du même nom du romancier Pierre Boulle ( également l’auteur de " La planète des singes " qui sera également adapter au cinéma avec le succès que l’on connaît ) . Ce livre est baser sur des faits réel ayant eu lieu pendant la seconde guerre mondiale avec un groupe de britanniques qui furent donc emprisonné dans un camp . La différence entre la fiction retracer dans le livre et la réalité c’est

que le colonel ne collabora pas avec le colonel japonais

. C’est le scénariste Carl Foreman qui découvre un jour ce livre et qui , enthousiasmer par l’histoire qu’il trouve formidable , décide d’en faire l’adaptation cinématographique . Il propose alors au producteur Sam Spiegel de produire le film . Enthousiasmer à son tour par l’histoire il accepte de produire le film et demande au réalisateur David Lean de le mettre en scène . Tout semble rouler sauf que David Lean trouve le scénario épouvantable . C’est le premier accro d’une longue série . Il accepte de réaliser le film à la condition de réécrire lui même tout le scénario . Il réécrit tout le film ce qui crée d’énorme tensions avec le scénariste Carl Foreman qui avait écrit la première version du film .
Si l’écriture du film fut une épreuve le tournage du film fut tout aussi chaotique . Le climat torride de la région où était tourner le film ( à Ceylan ) est difficilement supportable et l'est encore moins avec la saison des pluies . Face à la forte humidité et aux aléas d'un tournage en pleine jungle , la production du film s’éternise sur près d'une année . Pendant le tournage qui est très compliqué plusieurs incidents et pertes sont à déplorer tout au long de la production . L'assistant réalisateur , John Kerrison , est tué dans un accident sur l'une des routes peu praticables de Ceylan où se tourne le film . Un maquilleur est sérieusement blessé dans ce même accident . L'état des routes est également à l'origine de l'accident de moto dont est victime un caméraman . De nombreux figurants , au garde-à-vous dans le camp de prisonniers , sont assommés par la chaleur et souffrent même d'insolation . Un cascadeur , nageant dans les rapides de la rivière , échappe de peu à la noyade dans les courants . Deux hommes qui essayent de le récupérer doivent également être sauvés .
Après ce tournage chaotique tout le monde s’attend à un naufrage en règle pour ce film . Contre toute attente le film sera une grosse réussite aussi bien artistique que commercial .
La réussite du film tient tout d’abord par son histoire qui est vraiment prenante avec ce régiment de soldats britanniques qui sont fait prisonniers dans un camp japonais auquel on va ordonner de construire un pont . Et à partir de la le Colonel du régiment britannique va totalement s’opposer à ça et mener sa rébellion face au colonel qui dirige le camp . Cette partie de l’histoire est vraiment prenante où l’on se demande qui finira par céder entre le colonel Saïto qui dirige le camp et le colonel Nicholson qui s’oppose à lui et ses décisions . J’ai beaucoup aimer cette partie " d’échec " entre les deux .

Il finira par accepter de construire le pont s’en savoir que les américains vont tenter de le détruire . Et à partir de la l’histoire va vraiment nous tenir en haleine jusqu’à la fin où l’on se demande si ce commando américain réussira à mener cette mission très périlleuse de détruire ce pont en s’infiltrant derrière les lignes ennemis sans se faire repérer grâce à un très bon suspense très bien maîtrisée jusqu’à la fin ( notamment lors de la dernière demi heure du film très intense ) . Et on se demande qu’est ce qu’il va advenir des britanniques qui construisent ce pont et comment ils vont réagir à la destruction de ce pont et en particulier le commandant qui veut réaliser le meilleur pont jamais réalisé pour humilier les japonais

. L’histoire vraiment prenante et intéressante nous tient en haleine du début à la fin malgré quelques longueurs par moment mais bon c’est minime .
Le film est porter par un casting exceptionnel avec à sa tête l’acteur Alec Guiness qui est juste excellent et très crédible dans le rôle de ce colonel qui va s’opposer au colonel Saïto très bien interprété par l’acteur japonais Sessue Hayakawa . Il joue un personnage très intéressant et assez complexe qui va suivre une évolution intéressante tout au long du film .

Si au début il s’oppose totalement au colonel Saïto et à son idée de construire un pont il va totalement changer d’avis et va devenir complètement cingler au fil du film au point de collaborer totalement à la construction du pont et à vouloir totalement empêcher le dynamitage du pont par les américains . Il va avoir envie d’humilier les japonais en faisant construire un pont grandiose par ses hommes que les japonais n’aurait jamais pu construire . Sauf que cette obstination à construire ce pont pour humilier les japonais va lui faire perdre totalement la raison . La scène finale montre d’ailleurs toute la folie de l’homme qui est devenu totalement obséder par son pont et qui prévient les japonais que le pont va être dynamité et qui en vient même au main avec le commando américain pour leur empêcher de le détruire .

Le film nous montre très bien , à travers le personnage du colonel , les ravages que peuvent faire la guerre notamment sur le plan psychologique qui peuvent faire perdre tout les repères . Alec Guiness , qui joue ici l’un de ses plus grands rôles , remporta à juste titre l’oscar du meilleur acteur pour sa prestation dans le film . Et pourtant la aussi c’était pas gagner car l'acteur à la base ne semblait vraiment pas emballé par le rôle qu’il jugeait « rasoir » et qu’il refusa à plusieurs reprises mais il fut finalement convaincu par le producteur du film Sam Spiegel . Durant le tournage Alec Guinness et le réalisateur David Lean auront même plusieurs disputes . Alec Guiness en avait plus qu’assez de ce tournage qui s’éternisait et avait vraiment du mal avec le personnage . Mais après avoir vu le film terminé Alec Guinness avouera que David Lean a toujours eu raison sur ces choix et que lui-même avait eu tort .
Le reste du casting est également très bon avec notamment l’acteur William Holden dans le rôle du commandant Shears

qui va réussir à s’évader du camp et qui va revenir avec un commando

mener par le major Warden , très bien interprété par l’acteur Jack Hawkins ,

pour dynamiter le pont

. Ils sont chacun très bon et crédible dans leurs rôles respectifs .
Les décors du film sont grandiose à commencer par le fameux pont . Le réalisateur David Lean voulait vraiment faire les choses en grand pour que cette histoire soit vraiment crédible et donc avec le producteur du film ils ont vraiment mis les moyens pour y arriver pour arriver à un vrai degré d’authenticité . L'édifice, qui atteint 130 mètres de long et 28 mètres de haut ( qui aurait coûter la bagatelle de 500 000 dollars un record à l’époque ) est l'un des plus imposants décors jamais réalisés pour un film . Et sa se ressent vraiment à l’écran , il est vraiment impressionnant . On y croit vraiment .

Et la destruction du pont est grandiose ( le clou du film ) et fait encore bien son effet même plus de 60 ans après

.
L’intrigue du film se situe donc dans un camp de prisonnier située en pleine jungle en Birmanie . Le film qui est donc censer se passer dans la jungle de Birmanie a été tourné à Ceylan (qui est maintenant le Sri Lanka) dans de magnifiques paysages naturel qui nous dépaysent totalement et qui donnent un vrai côté " aventure " au film . Les paysages ( jungle , rivière ... ) sont vraiment magnifiques et on en prend plein la vue .
La musique du film , qui fut d’ailleurs récompensé par un oscar , est géniale et en particulier " La marche du colonel Bogey " que les soldats britanniques vont siffler lors de leur arrivée dans le camp dans une scène devenu mythique . Un air de musique devenu mondialement célèbre depuis le succès du film et qu’on a tous siffler au moins une fois dans notre vie . Pour cette scène de l'entrée des prisonniers dans le camp le scénariste Carl Foreman et le producteur Sam Spiegel avaient réfléchis à la manière dont ceux-ci pourraient humilier les Japonais de manière subtile . C'est finalement le réalisateur David Lean qui propose que les soldats , en rentrant dans le camp , chante une chanson pour se foutre de la gueule des japonais à savoir " La Marche du colonel Bogey " une chanson anglaise peu connue hors du Royaume-Uni avec des paroles vulgaires et qui a été composée en 1914 par Kenneth Alford . Mais conscient de ne pas pouvoir l'utiliser à cause de la censure David Lean propose que les soldats la sifflent . Une idée géniale . Je trouve que c’est bien plus efficace que si ils avaient chanter la chanson .

Pour résumer " Le pont de la rivière Kwaï " est un très grand film de cinéma spectaculaire et prenant qui nous tient en haleine du début à la fin . Un film qui n’a pratiquement pas vieillit et qui passe superbement bien même plus de 60 ans après sa sortie .

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 129 fois
6 apprécient

chris46 a ajouté ce film à 1 liste Le Pont de la rivière Kwaï

Autres actions de chris46 Le Pont de la rivière Kwaï