👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

J'ai initialement regardé ce film histoire de passer le temps, comme ça, sans préjugés, et je dois dire que j'ai été assez surpris. N'ayant que pour info le pitch de départ annoncé en début de film, je savais pas a quoi m'attendre. Je vais parler tout de suite des conditions de visionnage, qui pour moi jouent quand même un peu : je l'ai vu dans le noir, la nuit, avec un casque. Donc voilà, c'est sûr que c'est un peu différent qu'a 16h devant son goûter.

La première impression est plutôt bizarre, je peux l'accorder, j'ai lu ici et là que des scènes sont inutiles, on s'ennuie, le début est chiant, etc. Mais j'ai envie de dire que c'est là pour installer l'ambiance. Bref l'atmosphère est plutôt détendue au début ( peut être un peu trop pour certains qui apprécieront moyennement les déconnades ), histoire de se mettre dans le truc tranquillement. De s'immerger un peu dans le film quoi, et c'est d'ailleurs un des bons points de ce film, j'ai pas eu de mal a rentrer dedans. La façon dont c'est tourné joue beaucoup bien évidemment, c'est sûr, avec la caméra au poing, on est vraiment dans le groupe. Puis une fois intégré, les choses dégénèrent un peu, et on commence a se poser des questions sur ces objets vaudous qui apparaissent ici et là, et bien sûr, les divers ... bruits de la forêt qui composent d'ailleurs la seule bande son du film.Et en fait au final ça joue beaucoup là dessus puisqu'on ne verra que peu de choses durant le film. Voir rien. Alors qu'est ce qui se passe vraiment ?

Dans cette partie, j'essaye d'expliquer un peu, et d'exposer mes interprétations, donc si vous n'avez pas vu le film et que vous souhaitez en profiter pleinement, je vous conseille de passer ce paragraphe. Pour commencer, honnêtement, j'espère pas que les personnes ayant salement noté ce film ont pris au sérieux le mythe de la sorcière, du bois hanté par une bête. En réalité la vérité est toute autre. La théorie la plus probable est ... le meurtre de Heather. Oui, et au final ça serait facile a montrer, le tout se tenant grâce a un objet clé : l'enregistreur de son. les cris et bruits venant de partout seraient retrasmis par celui ci, après avoir été enregistrés au préalable, idem pour les bruits et cris d'enfants, vers la fin du film. Pour la gelée bleue, c'est juste une "blague" de josh je pense. J'en viens directement a la fin je reviendrai sur d'autres éléments plus tard : déjà, la maison ne semble pas si "inhabitée" que ça, en effet sur la cheminée on peut voir une bouteille de bière.. Et des chaussures d'enfants aussi, a un moment. ( pourquoi, ça j'sais pas, peut être pour faire croire a heather que c'est le tueur des enfants qui revient des morts, elle est si crédule... ). Ensuite, je voudrais parler du fait que pour une fois, mickey est devant, c'est lui qui mène. Car oui tout au long du film, ils laissent heather devant, chercher, tatonner, tout seule, et se faire peur toute seule. Et là il est devant, et fait mine de chercher Josh, en réalité, il va aller chercher l'enregistreur, qu'il va trouver a l'étage, se dépécher d'éteindre, pour ensuite bizarrement entendre josh tout en bas, qui est cette fois ci le vrai. Une fois rapidement en bas, bien avant heather qui, tétanisée ( en même temps, pour le coup je dirais, normal... ), n'a même pas le temps d'aller voir en haut pour vérifier, va en bas, et là Mickey a eu le temps de poser sa caméra et d'aller se mettre au piquet comme pour perpétrer la tradition. ( remember les chaussures de gamin dans la maison, le tueur d'enfants... ) et a ce moment là le vrai josh n'a qu'a surgir et assommer heather, d'ou le fait que sa camera tombe, et il n'ont plus qu'a la tuer.
Je vais rapidement revenir sur quelques éléments : les tas de pierres : faits pendant la nuit par les deux gars. les trucs vaudous en bois : surement faits bien avant leur venue par les anciens habitants qui croyaient au mythe. Y'a aussi une corde de pendu a l'arrivée dans la maison mais j'y ai pas accordé vraiment d'importance. la perte de la carte : perdre heather, et donner la possibilité aux gars de faire mine d'être perdus et de la mener a sa mort tranquillement.

Je continue dans le spoiler, attention. Je m'attaque au "pourquoi?" et c'est là que ça coince un peu. Autant il est facile de montrer que ceci est la mise en scène de son meurtre, autant il est selon peu aisé de montrer pourquoi il l'auraient tuée. A priori ils ne semblent déjà pas tous se connaître. J'ai une mince idée mais ça me semble un peu tordu. ( enfin au regard du film ce n'est que chose juste ) : ils l'auraient tuée pour "mettre fin au mythe". En effet la plupart des gens dans burkettsville semble avoir quelque peu tourné la page sur ce mythe, et considèrent une des seules personnes qui y croit encore pour "la folle du village". Heather faisant partie des gens qui y croient dur comme fer et souhaitant prouver, ou tenter tout du moins, son existence s'avère un peu génante pour ce village. De là a dire que josh et mickey sont des tueurs a gages qui sont là pour sauver l'image de la ville .. Tout de même y'a des limites. bref c'est pas clair. En tout cas on peut aisément dire que cette vidéo devait servir d'alibi aux deux types, les faisant passer pour des victimes eux aussi, mettant en scène le rituel du tueur, là. Autre chose : les dents de Josh. Il est quand même pas allé jusqu'a s'arracher des dents pour faire peur a Heather ? ça aussi ça me parait un peu poussé. Et puis tenter de prouver son innocence par ce film pour finalement être porté disparu ? ça aussi ça ne colle pas. Et c'est un peu frustrant en fait. Et si mes interprétations n'étaient qu'élucubrations ? J'en vois dans les critiques élevant la voix : " Oh mais en plus la fin on compren rien c'est uen sorcère ou qoi c'est quoi cette fin svp !! " Au début on est pas du même avis quand on a ces interprétations mais finalement, après tout ça, n'arriver a rien de vraiment cohérent, on se dit que peut être que oui la fin n'explique pas vraiment, mais plutôt laisse de côté le "Pourquoi?" que le "Comment?".

Bref reprenons, quand on commence a réaliser ce qu'il se trame, c'est là qu'on commence a avoir un peu les jetons. Ce que j'ai surtout "aimé" dans ce film, c'est le crescendo durant tout le film, jusqu'à la psychose finale, et durant tout le film, le stress monte, sans jamais vraiment redescendre. Quand la scène n'est pas glauque ou oppressante pour la nuit, elle est dérangeante pour les divagation diurnes des personnages. Oui, car notez quand même les râleurs, que leur comportement d'étudiant lambda laisse place a des personnes terrifiées, traumatisées. Qu'on ne vienne pas me dire " peuh, ils sont stupide, moi j'aurais pas eu peur. " J'ai trouvé tout ça assez dérangeant pour me demander pourquoi "ils" en auraient pas simplement fini avec ça en se suicidant, histoire d'y mettre un terme, ouais, tellement ça me dérangeait. ( Enfin ça c'est ce qu'on pense au début, vous verrez en visionnant le film que c'est pas vraiment ça en fait. ) Je profite de l'idée d'y mettre un terme pour aborder un des points souvent lu sur d'autres critiques du genre " pourquoi pas un téléphone pour appeler les secours ?? " Replaçons dans le contexte : 1994, les téléphones mobiles sont encore assez peu répandus, et de toute manière, même un de nos chers smartphones propre à l'époque actuelle ne capterait pas de réseau dans une forêt pareille, non ?

Enfin le film aurait été sérieusement raccourci avec ça, déjà qu'il est plutôt court. Au moins, il est peut être court, mais il y a peu de temps morts. Et justement tous les petits trucs ici et là qu'ils trouvent et qui se font de plus en plus courants jusqu'à la fin, ça n'est pas vraiment rassurant. Et ce final ..., il en a laissé plus d'un sur sa faim, faut avouer que ça se termine d'une façon assez ... brutale. En même temps, l'arrêt de l'enregistrement signe tout autant la fin du "documentaire" qu'un arrêt de mort, donc a mon sens, elle n'est pas si "expédiée" que ça (encore une fois, visionnez et revenez lire les spoils), elle est juste logique si je puis dire, c'est immersif jusqu'au bout, puis mort, c'est fini point, et pour ceux qui se sentent comme lésés par un manque d'explications a ce moment là, je pencherais plutôt pour une mauvaise interprétation de leur part, c'est pas une sorcière. Et oui parce que ce film est effrayant parce qu'il implique vraiment le spectateur dans le film, de par la façon dont c'est filmé, comme je l'ai dit, mais aussi par son scénario, dont les bouts doivent se recoller dans la tête de celui ci. Le spectateur n'est pas passif a attendre de sursauter aux habituels jump scares.

En résumé, un film qui nous tient en haleine de bout en bout, ne nous laissant pas vraiment de répit une fois mis en place ... la mise en place pouvant éventuellement être trouvée longue pour les habitués aux films plus "conventionnels", ou on nous file quelques paires de frousses dès le début. Ici le petit jeu prend le temps de se construire, et inexpugnablement, se resserre sur nous. Cependant autant la façon dont s'est fait fait un peu peur, mais sur le fond... Quand on comprends, on commence a s'interroger, et au final ces questions priment sur la peur je crois, on comprends pas vraiment "Pourquoi?", c'est ce pourquoi qui m'ennuie. En fait sur le coup c'est bien a regarder, mais après bof quoi. J'ai des interprétations, et je sais même pas quoi en fait, c'est pas très cohérent, les explications ne sont pas très claires, voir absentes, mais je le répète, c'est concernant le "Pourquoi?" et pas le "Comment?". Bref bien sur le coup, mais après coup c'est pas si top que ça en fait..


EDIT 05/15/2012 : Quelle perte de temps cette "critique", on va dire que c'était pour s'entraîner hein. Mais en fait, si vous avez la flemme de lire, ce film est un peu daubé, voilà. inb4 merci on sait
shift
4
Écrit par

il y a 10 ans

12 j'aime

7 commentaires

Le Projet Blair Witch
pi-r
8

La sorcière de Blair

Passer à côté de ce film est tellement facile. Ma première fois j'ai cru à une blague, m'interrogeant sur comment le film a pu être encensé à ce point, qu'est-ce qui fait peur au juste...

Lire la critique

il y a 8 ans

64 j'aime

7

Le Projet Blair Witch
TheBadBreaker
8

L'horreur n'a pas de visage

Il est aisé de critiquer un film que l’on vient de voir. Cela nous permet d’évoquer facilement l’histoire, ses caractéristiques, ainsi que notre ressenti. Parfois, on oublie rapidement le film en...

Lire la critique

il y a 7 ans

61 j'aime

22

Le Projet Blair Witch
socrate
3

Même pas peur !

Vous aimez voir les feuilles au sol, les arbres d'une forêt d'automne, de temps en temps, une rivière, un tronc, des dialogues résumés à des engueulades et autres gémissements, un scenario ou des...

Lire la critique

il y a 11 ans

38 j'aime

8

Rounds
shift
9
Rounds

: )

Kieran Hebden est le genre d'artiste qui se compte sur les doigts d'une main, comme on en rencontre une fois toutes les décennie, aux sonorités totalement uniques. C'est en 2003 que sort Rounds, et...

Lire la critique

il y a 10 ans

12 j'aime

Le Projet Blair Witch
shift
4

Ah oui ! Mais en fait non...

J'ai initialement regardé ce film histoire de passer le temps, comme ça, sans préjugés, et je dois dire que j'ai été assez surpris. N'ayant que pour info le pitch de départ annoncé en début de film,...

Lire la critique

il y a 10 ans

12 j'aime

7

Oppidan
shift
10
Oppidan

 

Jusqu'alors inconnu en 2009, Robert Lioy aka Access To Arasaka secoue un peu le monde de l'électronique dite "IDM" avec son premier LP: Oppidan. Il n'en est pourtant pas à ses premiers pas. Après...

Lire la critique

il y a 9 ans

9 j'aime

1