De la subtilité à la fadeur, il n'y a qu'un pas...

Avis sur Le Ruban blanc

Avatar Groovypulse
Critique publiée par le (modifiée le )

C'est beau, plutôt bien joué dans l'ensemble (même si ce n'est pas parfait, en VO c'est assez clair), le contexte est bien reconstitué, et on ne s'ennuie pas vraiment, malgré le rythme assez lent.

Mais c'est tout, et c'est bien là le problème : dans ce petit village rural d'Allemagne d'avant-guerre, les histoires sordides ne manquent pas. Et pourtant, jamais l'ambiance ne s'alourdit vraiment, on passe presque sans transir d'un inceste à l'autre, d'une maltraitance à l'autre, du pourfendage de l'onanisme à la cruauté vengeresse, sans jamais atteindre le malaise. Ainsi, le film passe, sans qu'on s'en aperçoive réellement, tel un hors d'oeuvre très bien présenté mais trop doux pour être amer, et qui ne laisse qu'une sensation de faim... Trop de subtilité devient fadeur, et ce film en est un exemple éloquent.

Dommage, car le casting des deux enfants terribles est parfait, et la réalisation est impeccable. Mais encore une fois, on atteint la fadeur en ne mettant pas assez en avant ces jeunes acteurs et en ne laissant pas de place à de l'originalité dans la réalisation... C'est vraiment dommage, car toutes les idées sont bonnes...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 380 fois
1 apprécie · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Groovypulse Le Ruban blanc