Le beuh tour.

Avis sur Le Seigneur des Anneaux : Les Deux Tours

Avatar DjeeVanCleef
Critique publiée par le

J'en étais où ? Oui ! L'herbe à pipe, nom de Dieu ! C'est du bédo ! Mais c'est juste une évidence. Tu crois que Gandalf il fait des kilomètres pour admirer la joviale ganache de Bilbo ou pour faire sauter sur ses osseux genoux le gentil aux méga yeux ?

Non mon ami, je dis non .

Faut pas être malin non plus pour le deviner. Vois-tu, les Hobbits, ne vendent pas que des légumes pour subsister, ils ont de jolis champs de ganja qu'ils cultivent avec le même soin que pour leurs carottes ou leurs potirons.

Peter Jackson, ce chien de la casse, s'est bien gardé de nous les montrer, de peur, sans doute qu'on vienne lui piquer quelques pieds.

Bref, les Hobbits c'est des dealers et pis c'est tout. La Comté mon pote c'est Amsterdam à l'échelle européenne, la Jamaïque à celle du monde.

Tout ça pour dire, voilà, la Communauté est séparée. Grozieux et le joufflu goonie asthmatique (qui ne l'est plus on dirait), talonnés de près par une autre grosse paire d'yeux, avancent en direction des feux du Mordor, tandis que le nain, l'elfe et Aragorn, coursent une meute d'Orcs moches qui ont mis la patte sur Merry et Pipin.

Tu vas me dire, mais il en manque ! Et je vais te répondre oui, mon ami, il en manque. Il y a eu des pertes, mais minimes au regard des forces du mal déployées pour empêcher l'entreprise de sauvetage de leur monde.

Alors on va être clair, ça gambade à qui mieux-mieux, il y a des paysages à couper le souffle, étouétou mais ce n'est pas une promenade de santé juste propice à faire le tour de la Nouvelle-Zélande.

Il y a de la bataille qui fait mal. Le genre c'est là que ça se passe et si tu n'y étais pas, tu ne peux t'en prendre qu'à toi mon con.
Mais, au moins, tu auras peut-être le loisir de raconter pourquoi tu n'y étais pas à tes petits-enfants, car tu peux me croire vu que moi j'y étais, ça sentait le feu, la haine et la charogne, et que toi, tu es encore en vie.

Moi aussi tu me diras, mais moi c'est pas pareil.

J'y pense, vu les quelques libertés prisent par l'ami Peter avec les romans, il aurait pu ajouter un peu de gougouttes ou je ne sais pas moi, une orgie de dingue avec des nains, des elfes (tu vas prendre sévère Legolas), des Gobelins, pourquoi pas un Ogre des cavernes, deux ou trois Balrogs, des Hobbits bien sûr, sans eux pas de pipes qui font rire, un Dragon et puis des princesses, des reines, des arbres, des papillons, des paysannes, le monde de la Terre du milieu, enfin réunis vers un même but.

La jouissance.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2678 fois
103 apprécient · 4 n'apprécient pas

DjeeVanCleef a ajouté ce film à 5 listes Le Seigneur des Anneaux : Les Deux Tours

Autres actions de DjeeVanCleef Le Seigneur des Anneaux : Les Deux Tours