👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Méfiez-vous du qualificatif de biopic qui entoure ce film. Le Sel de la Terre déploie ses ailes bien au-delà du cadre de la vie de Sebastião Salgado. Certes, le travail sans commune mesure du photographe franco-brésilien est magistralement mis en scène par Wim Wenders. Ses photos nous sont directement montrées à l'écran, et viennent illustrer les quatre décennies d'aventure qu'a vécu Salgado. Le visage de celui-ci vient se surimposer par transparence à celles-ci alors qu'il les commente. Une superbe idée qui donne une place totale au travail et à la vision de cet homme, sans éloge trop appuyé de la part de Wenders. Peut-être est-ce aussi car ce Sel de la Terre est tout autant un film sur un grand photographe qu'un film sur la grandeur de l'humanité.

L'écriture de ce documentaire s'orchestre parfaitement devant nous spectateurs, alors que la splendeur des clichés en noir et blanc nous assène de fortes émotions par leur beauté douloureuse. Entrant en résonance avec des problématiques globales sur les thèmes de la guerre, de la famine et de l'environnement, les visions d'horreur auxquelles Salgado a été exposé et qu'il nous transmet peuvent porter à l'écœurement. Le film ne manque pas pour autant de porter un vif message d'espoir, notamment par le développement d'un projet non-photographique majeur de la vie du brésilien : la création d'Instituto Terra, qui s'est traduit par la plantation de millions d'arbres sur les terres familiales. La préservation de la planète, et plus globalement de la vie qui s'y trouve, apparaît de façon encore plus vive qu'ailleurs comme ce qui doit être l'objectif premier de notre civilisation à compter d'aujourd'hui. C'est en ce sens que je considère ce film non pas comme un biopic sur la vie du grand Salgado, mais bien un véritable message humain auquel j'aimerais que tous soient exposés.
josselinco
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à ses listes Deux fois 1007, Les meilleurs films de 2014, Les meilleurs documentaires, Les plus belles claques esthétiques et Les meilleurs biopics

il y a 7 ans

7 j'aime

Le Sel de la terre
Krokodebil
10

Le sel de nos larmes

Wim Wenders a toujours alterné, comme son compatriote Herzog d'ailleurs, entre documentaires et films de fiction. Sauf qu'à l'inverse d'un Herzog dont la production fictionnelle est régulière ces...

Lire la critique

il y a 7 ans

31 j'aime

4

Le Sel de la terre
Anomaly
9

Pour ne pas oublier : mémoire d'un photographe

Le Sel de la Terre est un film documentaire coréalisé par Wim Wenders et Juliano Ribeiro, sorti en France en 2014, présenté au Festival de Cannes dans la section "Un Certain Regard". Trois...

Lire la critique

il y a 6 ans

27 j'aime

6

Le Sel de la terre
Hypérion
6

L’hagiographie mal fagottée

"Le Sel de la Terre" est un documentaire retraçant la vie de Sebastião Salgado, photographe s'impliquant plusieurs années sur des projets au long cours tout autour du globe. Terribles et magnifiques,...

Lire la critique

il y a 7 ans

19 j'aime

2

Le Sel de la terre
josselinco
9

Un biopic ? Pas seulement.

Méfiez-vous du qualificatif de biopic qui entoure ce film. Le Sel de la Terre déploie ses ailes bien au-delà du cadre de la vie de Sebastião Salgado. Certes, le travail sans commune mesure du...

Lire la critique

il y a 7 ans

7 j'aime

Interstellar
josselinco
9
Interstellar

Critique de Interstellar par Josselin Colletta

Sur le papier, Interstellar s'annonçait comme une des plus belles réalisations de l'année. Le fantastique Matthew McConaughey, sans doute l'un des meilleurs acteurs américains actuels, tient le rôle...

Lire la critique

il y a 7 ans

5 j'aime

Les 8 Salopards
josselinco
8

Indétronable Tarantino

Disons-le d’entrée : oui, The Hateful Eight inclut un certain nombre d’éléments déjà présents auparavant chez Tarantino, et les fidèles le remarqueront tout de suite. Ça n’enlève rien à l’identité...

Lire la critique

il y a 6 ans

2 j'aime