👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Avec Bébel en tête d'affiche, on se doute que Le Solitaire n'est pas un film sur les parasites intestinaux ou un jeu de réussite... Non, ici il s'agit du style qu'incarne Bébel, un commissaire de police aux méthodes expéditives et jouant en permanence avec la légalité. Le film commence doucement, notre officier de police sirote quelques verres en boîte de nuit avec son meilleur ami, flic lui aussi. Ils évoquent leur départ en retraite anticipée et de la belle vie dans les îles qui s'annonce. On se doute évidemment que ce projet va tourner court...
Et effectivement, un ancien caïd psychotique refait surface, et nos deux justiciers abandonnent leur cocktails et entreprennent de cravater l'ennemi public. Hélas, le plan ne se déroule pas comme prévu et le collègue de Bébel est abattu froidement dans les toilettes par Schneider qui a réussi à prendre la fuite.
L'enquête commence alors pour retrouver l'assassin et venger la mort de son ami, un film sur mesure pour notre Bébel national vieillissant mais toujours vaillant. Le spectateur appréciera selon ses goûts ce film d'action à la française, émaillé de poursuites, cascades, fusillades, bastonades, chantages, intimidations et écoutes téléphoniques. Pour faire passer la pilule un peu trop autoritaire et machiste, les dialogues regorgent d'échanges imagés à base de tantouzes, partouzes et autres "donneuses", là encore, chacun appréciera en fonction de son humour... Certes, le scénario sait aussi jouer le ressort du charme avec de nombreuses beautés féminines qui tournent les talons dès lors qu'elles font la connaissance de l'adorable filleul hébergé par notre mâle dominant qui ne veut surtout pas enfiler l'habit du père poule...

Le Solitaire est un bon film, malgré qu'il fasse un peu compilation des grands succès populaires d'un des acteurs préférés des français ; et malgré aussi son rythme nonchalant. C'est que Bébel accuse son âge même s'il est encore énergique et vaillant. Je ferai un reproche au Solitaire donc, c'est de ne pas avoir suffisamment développé les personnages secondaires. Le méchant Schneider est intéressant mais on sent qu'il a été économisé, il n'y a pas réellement de duel au sommet comme le laisse entendre le plan final lors de son arrestation musclée. Fort heureusement le développement du jeune orphelin est très bien construit dans sa relation avec son nouveau tuteur. Et ça sauve cette histoire, qui apparaît somme toute comme une sorte de mégalographie à la gloire de Belmondo.

Ramifraise
6
Écrit par

il y a 2 ans

Le Solitaire
Val_Cancun
4
Le Solitaire

La fin d'une époque

Il faut vraiment avoir été fan de Bebel pour tolérer le visionnage de ce "Solitaire", dont le titre même annonce un programme connu d'avance : en effet, dans la peau de l'éternel superflic gouailleur...

Lire la critique

il y a 5 ans

11 j'aime

Le Solitaire
SamLowry
1
Le Solitaire

Critique de Le Solitaire par SamLowry

Alors tu vois, mon père nous avait emmenés, ma soeur et moi, voir Platoon au cinoche. Et arrivés à la caisse, PAF, figure toi que je n'avais pas l'âge requis pour voir le film ! Alors à la place...

Lire la critique

il y a 11 ans

5 j'aime

2

Le Solitaire
Boubakar
1
Le Solitaire

Ah, les polars des années 80 !!

D'une manière générale, je trouve que l'esthétisme des polars des années 80 a sacrément mal vieillie, surtout dans le cinéma français, les rendant presque tous peu regardables. Les films avec...

Lire la critique

il y a 10 ans

5 j'aime

Crocodile Dundee
Ramifraise
9

Dundee dans le métro

La recette de Crocodile Dundee est on ne peut plus simple mais elle fonctionne parfaitement. Mélangez Tarzan à Roméo et Juliette, ajoutez-y un zest d'exotisme et de burlesque, et vous voilà en train...

Lire la critique

il y a plus d’un an

2 j'aime

Air Force One
Ramifraise
7

Piège de Cristal dans les nuages

Wolfgang Petersen, réalisateur de talent et plutôt rare, maintes fois récompensé pour ses films(1) carrés aux sujets originaux, s'attaque avec Air Force One au genre du "blockbuster". Où comment...

Lire la critique

il y a 6 mois

1 j'aime

Deux super-flics
Ramifraise
6

Le bon et la brute sont des truands

La formule est maintenant bien connue, le duo Bud Spencer et Terence Hill est bien rodé. Sans grande surprise donc nous allons plus ou moins apprécier les aventures de deux débrouillards que tout...

Lire la critique

il y a 9 mois

1 j'aime