La boue, la pluie et la danse

Avis sur Le Tango de Satan

Avatar SanFelice
Critique publiée par le

Bela Tarr est un cinéaste très particulier. Il est sûrement celui dont l'œuvre se rapproche le plus de celle de l'immense Tarkovski. Tournés en longs plans séquence et en noir et blanc (parfois très contrasté), ses films sont d'une infinie lenteur sans jamais être ennuyeux ; c'est au contraire majestueux ou déchirants, et toujours intellectuellement stimulant.
Satantango est au centre d'une trilogie qui constitue (à mes yeux) le sommet de son œuvre, après Damnation (sur le monde soviétique) et avant Les Harmonies Werkmeister.
Dans un village perdu, envahi par la boue, dans un paysage déprimant constamment inondé, une dizaine de personnages vivent repliés sur eux-mêmes, sombrant dans l'alcoolisme, la débauche, l'ennui. Jusqu'à ce qu'on annonce le retour de deux hommes que l'on croyait morts.
Le film peut être interprété de nombreuses façons. Mais le plus importants est de se laisser porter par la mise en scène fascinante, par le rythme, par la beauté des images et les impressions qui s'en dégagent.
A noter que ce film a inspiré d'autres cinéastes, en particulier Gus Van Sant, dont le film Elephant reprend cette méthode unique de narration.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 871 fois
22 apprécient · 1 n'apprécie pas

SanFelice a ajouté ce film à 1 liste Le Tango de Satan

Autres actions de SanFelice Le Tango de Satan