Et boum le train !

Avis sur Le Train

Avatar Boubakar
Critique publiée par le

Pauvre Arthur Penn... il s'était déposséder son montage sur Le gaucher, il subira la même chose sur La poursuite impitoyable, il se fait mener la vie dure par Warren Beatty sur Mickey One, et il se fera virer du tournage du Train par sa vedette principale, Burt Lancaster, car après l'échec (américain) du Guépard, il voulait un film d'action qui défouraille, bien loin de l'intimisme que voulait le réalisateur. Donc, Lancaster est allé chercher John Frankenheimer, avec qui il avait tourné l'excellent Prisonnier d'Alcatraz, et c'est aussi une découverte pour le nouveau venu, celle des blockbusters, dont il se fera une spécialité dans les années à venir.

Le train est tiré d'une histoire vraie, celle de nazis qui, la défaite approchant, voulaient rapatrier des œuvres d'art françaises dans leur pays en utilisant un train de marchandises. Sauf que, faut pas déconner, ce qui est en France reste en France, et ça, Burt Lancaster va leur apprendre grâce à sa mitraillette. Bien que ça soit un film américain, le réalisateur a eu honnêteté de situer l'action dans notre beau pays, ce qui vaut la présence de pas mal d'acteurs, comme Jeanne Moreau, Michel Simon, Suzanne Flon, et même un jeune Bernard Fresson, non crédité, et qui campe un officier SS bien flippant. Quant à Burt Lancaster, accompagné de résistants, on peut dire qu'il assure le spectacle, notamment grâce à ses cascades dont on voit bien qu'il n'est pas doublé, et même s'il boite à la suite d'une balle dans le genou (et non pas une flèche), il reste encore vaillant en participant aux tentatives de sabotage du train.
Scènes par ailleurs très bien filmées, avec des explosions sous plusieurs angles, et une collision vraiment impressionnante entre deux trains, qui assure son lot de spectaculaire. Il y a même un travail intéressant sur l'image en noir et blanc qui donne un aspect charbonneux, à l'image des cheminots qui sont clairement perçus comme des héros, à l'image du personnage joué par Michel Simon.

C'est clairement du cinéma à l'ancienne, dans le sens où tout ce qu'on voit à l'écran est réel, mais ça n'oublie pas non plus de proposer des acteurs qui envoient le pâté, bien que Lancaster y soit montré comme plutôt laconique, mais comme on disait autrefois, c'est du très bon spectacle.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 46 fois
6 apprécient

Autres actions de Boubakar Le Train