Lorsque les hommes de la Mafia sicilienne parleront, c'en sera fini de Cosa Nostra(Giovanni Falcone)

Avis sur Le Traître

Avatar dagrey
Critique publiée par le

Dans les années 80, la guerre fait rage au sein des différents clans de la Mafia. L'un de ses membres, Tommaso Buscetta, va briser la loi du silence et livrer des révélations qui permettront au juge Falcone de lutter avec efficacité contre Cosa nostra.

Attention, cette critique risque de vous spoiler

Le traitre (Il traditore) est un thriller italien de Marcho Bellochio de 2019.
Le traitre raconte l'histoire du premier des repentis de Cosa nostra (Notre chose, nom de la mafia sicilienne aussi surnommée La pieuvre). Il suit en parallèle le destin de Tommaso Buscetta et celui de la mafia sicilienne de 1984 au début des années 2000.

Approche historique
Le principal intérêt du dernier film de Marcho Bellochio réside dans son analyse historique du phénomène de Cosa nostra. Débutant durant les années d'affrontements et de vendettas liées à l'explosion du trafic d'héroine passé aux mains de Cosa nostra à la fin des années 70, Le traitre nous montre comment la violence explosera à l'instigation des familles issues du village sicilien de Corleone mettant des contrats sur les hommes des clans palermitains et aussi sur les membres de leurs familles. Passer du trafic de cigarettes à celui, beaucoup plus juteux, de l'héroine avec une explosion des gains avait rendu le principal patron de Cosa nostra, Toto Riina, complètement paranoiaque.

Le premier des repentis
Tommaso Buscetta est un lieutenant mafieux "à l'ancienne".
Comme il le reconnait, il n'a jamais voulu jouer les premiers rôles dans l'organisation criminelle sicilienne, trop attaché à sa liberté et son envie de satisfaire sa passion pour les femmes (Lorsqu'il s'est agi d'adultère dans les années 70, cela lui a d'ailleurs valu quelques soucis avec l'organisation). Il s'est marié 3 fois et eu 6 enfants. Buscetta fonctionne sur les anciennes bases du code d'honneur de la Mafia et déplore la dérive ultra violente et les règlements de compte de l'organisation. Parti au Brésil pour mener une nouvelle vie avec sa troisième femme, il sera arrêté après avoir appris l'assassinat de ses 2 fils ainés restés au pays, sur ordre de Toto Riina. Collaborant avec le juge Falcone en ayant brisé l'Omerta, il refuse le statut d'informateur, estimant que les informations qu'il fournit sur l'organisation criminelle sont dues aux circonstances des dérapages de cette dernière et non à une quelconque trahison de sa part. Lors des procès qui suivront, il apprendra douloureusement comment ses appuis d'hier l'ont trahi et ont même assassiné ses fils. Les scènes de procès filmés de tribunaux bunkerisés donnant lieu à des affrontements verbaux entre les repentis et les nombreux prévenus sont très bien réalisées.

Le traitre est un titre provocateur pour un film consacré à un personnage dont les aveux ont contribué à beaucoup fragiliser la puissante organisation criminelle de Cosa nostra. Après avoir parlé, l'ex homme de main de la mafia vivra, jusqu'à la fin de ses jours sous protection judiciaire aux Etats-Unis avec sa famille dans le cadre d'un programme de protection de témoins.
Pour de nombreux siciliens, Cosa Nostra était l'employeur numéro un de la Sicile qui offrait depuis longtemps du travail à beaucoup de jeunes hommes desoeuvrés et peu regardants sur ce qu'on leur demandait. Ils seront nombreux à ne pas pardonner à Tommaso Buscetta d'avoir brisé la loi du silence...

Réalisé comme un thriller, aussi pédagogique qu'un documentaire, Le traître est un film historique passionnant, sombre et réaliste, dont l'un des atouts réside aussi dans le jeu de son acteur principal, Pierfrancesco Favino (Romanzo criminale, ACAB...).

Dans les films américains, les mafiosos sont parfois des personnages romanesques, Le traitre nous montre que ce sont des assassins.

Ma note: 7/10

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 775 fois
17 apprécient

dagrey a ajouté ce film à 1 liste Le Traître

Autres actions de dagrey Le Traître