La chute de la Cosa Nostra

Avis sur Le Traître

Avatar Lucas Clauzard
Critique publiée par le

Le Traître (Il Traditore) relate la décadence progressive de la Cosa Nostra, célèbre mafia sicilienne, marquée par la dite ‘’trahison’’ de Tommaso Buscetta. Ce film retranscrit bien la tension permanente qui régnait entre les membres de cette organisation, dès le début on ressent cette conflictualité ambiante entre les protagonistes. Les spectateurs sont très rapidement plongés dans ce conflit intragroupe remporté par les Corleonesi, avec à leur tête Toto Riina. Tommaso Buscetta réfugié au Brésil, se retrouve tiraillé entre les assassinats de ses proches en Sicile et sa vie luxuriante à Rio de Janeiro. Mais le mafioso est rattrapé par son passé criminel et est arrêté par la police brésilienne qui le rapatrie en Italie. Suite à cela, le protagoniste se retrouve confronté à deux choix : conserver son statut ‘’d’homme d’honneur’’ en ne divulguant aucune information, ou risquer sa peau et venger les siens en dénonçant la Cosa Nostra.

‘’Il Traditore’’ est fortement orienté autour du personnage controversé de Tommasso Buscetta, de très belles scènes jalonnent le déroulement des péripéties. Cependant, certaines sont bâclées ou a contrario trop développées sans véritable intérêt. Dans l’ensemble, le cheminement est cohérent puisqu’il est linéaire, mais surtout le spectateur est tout de suite emballé par les péripéties. On a tout de suite hâte de connaître le fin mot de l’histoire. Marco Bellocchio, le réalisateur, n’a pas souhaité tourner ce film sur la mafia sicilienne autour de la violence, mais plus sur un aspect émotionnel et sincère. C’est tout ce qui fait la beauté de ‘’El Traditore’’ et qui le distingue des autres films de ce genre.

Et que dire de la performance des acteurs, qui sont d’une véritable justesse dans leurs rôles respectifs. Il faut souligner celle de Pierfrancesco Savino, qui incarne le fameux Tommasso Buscetta, retourné au cinéma italien après quelques tournages à Hollywood afin de décrocher un rôle majeur. A l’instar de sa prestation dans ‘’Romanzo Criminale’’, Pierfrancesco Savino endosse le personnage mafioso à la perfection, à tel point que le spectateur en deviendrait presque compatissant envers Tommasso Buscetta. Une performance de haute volée pour l’acteur italien, qui par son jeu d’acteur renforce l’impression globale de ‘’El Traditore’’.

Pour conclure : un film sur la mafia sicilienne à ne manquer sous aucun prétexte, avec des scènes cinématographiques superbes et une histoire passionnante.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 208 fois
2 apprécient

Autres actions de Lucas Clauzard Le Traître