Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Le coeur brisé.

Avis sur Le Transporteur : Héritage

Avatar HITMAN
Critique publiée par le

Sept ans après la dernière aventure de Jason Statham, le Transporteur reprend du service à Nice. L'ancien monteur, le cinéaste tâcheron Camille Delamarre (Brick Mansions) passe derrière la caméra, secondé par Alain Figlarz et sa Figlarz Action Stunts Team (La Mémoire dans la peau, Colombiana) à la chorégraphie des combats. Un ex-mercenaire devenu transporteur de colis top-secret est embauché par quatre jeunes femmes désireuses de se venger d'un proxénète russe. Ce reboot est toujours produit par EuropaCorp, écrit par Luc Besson, Bill Collage et Adam Cooper, avec l'acteur britannique Edward Skrein (Deadpool, Alita : Battle Angel) qui a la lourde tâche de reprend le rôle de Frank Martin, un Transporteur qui livre n'importe quoi et n'importe où sur la Côte d'Azur et sans poser de questions pour le bon prix toutefois en respectant ses trois règles :
Règle N°1 ; on ne donne pas de nom.
Règle N°2 ; on ne change pas le contrat.
Règle N°3 ; pas de questions sur le colis.

Au casting international, il y a d'abord Frank Martin Sr., l'acteur britannique Ray Stevenson (Punisher : Zone de guerre, Thor : Ragnarok) accompagné des Transporter-Girls, les actrices Loan Chabanol, Gabriella Wright (Everly, Security), Tatiana Pajkovic et Yu Wenxia. Sans oublier Rasha Bukvic (Taken, Die Hard : Belle journée pour mourir) et la belle amazone Noémie Lenoir (Gomez & Tavarès, Rush Hour 3).

Toute pour une, une pour toute !

Frank Martin, un ex-mercenaire des forces spéciales, est aujourd’hui spécialisé dans le transport de colis top secrets pour des clients pas toujours recommandables. Alors que son père lui rend visite dans le Sud de la France, Frank se retrouve entraîné dans un braquage par Anna, cliente mystérieuse et manipulatrice, et ses trois partenaires. Précipité au cœur d’une vendetta impitoyable menée par ces quatre femmes fatales, et tandis que l’ombre de la mafia russe plane sur la Riviera, Frank devra plus que jamais faire appel à ses talents de pilote combattant et de séducteur...

Vous voulez jouer au docteur !

C'est bien un retour explosif pour le convoyeur de l'action, avec une déferlante de cascades spectaculaires, les merveilleuses chorégraphies de Figlarz et les cascades automobiles déjà vu du fils Julienne ! Cependant sans grand charisme, Ed Skrein reprend sans grande conviction le costard de chauffeur aux manières musclées remarquablement incarné dans la première trilogie par Jason Statham. Déçu aussi par le jeu limité des Transporter-Girls, elles manquent de profondeur comme le petit rôle de Noémie Lenoir en femme de main. Ce reboot plus humain et moins bande-dessinée exit l'inspecteur Tarconi et nous prosose un nouveau personnage, Frank Martin Sr., un ancien espion tout en décontraction interprété par un Stevenson tout en retenue. Une série B malgré tout distrayante et riche en courses-poursuites, gunfights et explosions dans la même cuvée des épisodes précèdent mais sans Jay !

Désolé j'ai dû mettre deux ou trois bébés au lit !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 88 fois
2 apprécient

HITMAN a ajouté ce film à 4 listes Le Transporteur : Héritage

Autres actions de HITMAN Le Transporteur : Héritage