Affiche Le Vent

Critiques de Le Vent

Film de (1928)

  • 1
  • 2

The Windmills of your Mind

“I’ve left Virginia for good”, annonce Letty au passager plus que prévenant qui lui tient compagnie dans le train qui la mène vers de nouvelles contrées… le jeu de mot, transparent, introduit avec malice les enjeux du récit initiatique. Nouvelle venue, Letty, ingénue campée avec maestria par une Lilan Gish pourtant presque quarantenaire, va exacerber désirs et... Lire la critique de Le Vent

27 6
Avatar Sergent Pepper
9
Sergent Pepper ·

Le cinéma face à l'éternité

Alors que le cinéma muet, en passe de se faire remplacer par le parlant, en est au crépuscule de son existence, ses dernières années verront des cinéastes atteindre leur sommet sous cette forme-là, à l'image de Lang, Murnau ou encore Borzage. Arrivé à Hollywood en 1924, Victor Sjöström va participer à cet apogée créatif en signant The Wind, où il met en scène le destin d'une jeune... Lire la critique de Le Vent

21 1
Avatar Docteur_Jivago
9
Docteur_Jivago ·

Du Vent, de sa toute puissance

A peu de choses près le film de deux cabanes et d'une lande de désert, The Wind possède la profondeur biblique et la simplicité d'âme du plus grand cinéma américain. Dans lequel un bellâtre à fine moustache croisé au cours d'un voyage en train, lors de la première séquence, n'est pas qu'un bellâtre en voyage, mais l'esprit même de la tentation. Cette ouverture très classique transporte Letty de... Lire la critique de Le Vent

19 3
Avatar Wolivier
10
Wolivier ·

Un des derniers, sublimes, souffles d'un cinéma pourtant déjà condamné !!!

Une oeuvre qui est loin de manquer de souffle (OK, je dégage !!!), mais jeu de mots pourri à part sans plaisanter "Le Vent" dégage un véritable souffle aussi bien sur le plan du rythme, car les 75 minutes passent à une vitesse..., que sur celui de l'histoire avec ce lieu fascinant éternellement battu par les vents. En regardant les derniers films du cinéma muet, on s'aperçoit qu'en fait dans... Lire la critique de Le Vent

8 1
Avatar Plume231
8
Plume231 ·

Critique de Le Vent par Noremac

Incroyable long métrage qu'est le vent,qui à l'instar des plus grands films du cinéma muet,repose sur une base scénaristique d'une simplicité confondante et arrive cependant à captiver, à sublimer chaque petit instants.La grande originalité de ce film est, comme son nom l'indique, le vent: à la fois élément dramatique( qui représente évidemment le danger, mais aussi l'isolement et donc la... Lire la critique de Le Vent

7
Avatar Noremac
9
Noremac ·

Critique de Le Vent par Maqroll

L’histoire, linéaire et même simpliste, est universelle. C’est celle d’une femme aux prises avec la l’amour, les hommes et la nature… avec la vie en un mot. Dans la deuxième partie où elle se retrouve seule face à une terre hostile, on voit, on entend, on sent le vent qui pénètre, qui emplit l’espace, qui éprouve les corps et les cœurs, le vent de la vie, le vent des passions, le vent du monde...... Lire la critique de Le Vent

6
Avatar Maqroll
10
Maqroll ·

Critique de Le Vent par misterblonde

Le vent est un film muet américain de 1928 réalisé par l'un des plus grands réalisateurs suédois, Victor Sjöström (qui a été rebaptisé Seastrom lors de son arrivée aux USA). Le vent est l'un des derniers films du maître, mais il n'en demeure pas moins un film très puissant. Il en faut du talent pour rendre "visible" un élément comme le vent et en faire le personnage central du film. Rarement je... Lire la critique de Le Vent

6
Avatar misterblonde
8
misterblonde ·

Symphonie du nouveau monde

Une projection sur grand écran et accompagné au piano, voilà qui assurément donne du souffle à un film muet qui n'en manque pas : Le vent de Victor Sjöström. On a dit avec raison que le film marque une rencontre épique : celle du cinéma européen avec les grands espaces américains. Jamais en tous cas, cette synthèse impossible ne s'est aussi bien matérialisée. Evidemment, c'est aussi l'un des... Lire la critique de Le Vent

Avatar 6nezfil
7
6nezfil ·

Critique de Le Vent par Ygor Parizel

Victor Sjöström a le talent pour fabriquer des images expressives très fortes. Il y a un vrai souffle lyrique dans ce film, plusieurs scènes sont formidablement réalisées. Cela parle de la Condition de la femme dans l'Ouest américain, de la folie et de la nature sauvage. Lire la critique de Le Vent

Avatar Ygor Parizel
8
Ygor Parizel ·

Critique de Le Vent par Blockhead

Des images d'une force incroyable d'un des derniers chefs-d'oeuvre du cinéma muet. Le réalisateur, suédois d'origine, parvient à allier l'âpreté des paysages américains (on n'est pas loin du western) et la puissance expressionniste du cinéma d'Europe. Dans le rôle principal, ce bouleversant portrait de Lilian Gish, l'égérie de Griffith, est extrêmement émouvante et exceptionnelle. . Lire l'avis à propos de Le Vent

1
Avatar Blockhead
10
Blockhead ·
  • 1
  • 2