Avis sur

Le Vieux Jardin par IllitchD

Avatar IllitchD
Critique publiée par le

Le Vieux Jardin (2007) de Im Sang-soo est l’adaptation d’un livre de Hwang Sok-yong qui bouleversa le cinéaste. Ce dernier en l’adaptant voulu à son tour émouvoir à travers cette romance sur fond d’agitation politique. Ce film d’Im Sang-soo se place après son œuvre précédente, The President’s Last bang (2005) avec la mort du président Park. Ici, il narre l’après, les années quatre-vingt, les manifestations, le souffle de liberté qui touche la population et le retour à la réalité avec les répressions violentes pour stopper l’hémorragie libertaire.

Le Vieux Jardin est une œuvre touchante. Touchante par le tourbillon de l’Histoire qui emporte ce couple née d’une situation trouble. Un couple qui sera séparé par ces mêmes évènements qui les dépassent. Touchante parce que les deux personnages principaux, brillamment interprétés sont attachants. Il y a une facilité d’identification indéniable. Une romance impossible dans un chaos socio-politique entre un homme tiraillé par son combat politique et l’amour qu’il porte à une femme. Une femme loin de cette agitation n’ayant qu’une envie : vivre cet amour sans contraintes et sans pression extérieure.

Im Sang-soo frappe juste comme il avait pu le faire avec son film antérieur : dénoncer sans réellement le faire, condamner sans réellement le montrer. On pourrait croire que c’est une façon un peu lâche d’opérer, mais là où d’autres en feraient tout un pamphlet inquisiteur, Im Sang-soo par la seule force des images nous interpelle. Il nous laisse libre arbitre de nos sentiments et de nos convictions. Il montre. Nous, nous en faisons la critique qu’il y a à faire. La caméra de Im est témoin d’un morceau de l’Histoire sud-coréenne. Un réalisateur journaliste d’un passé noir qui souhaite interpeller les consciences.

Im Sang-soo réalise cette œuvre tout en finesse : la mise en scène est pure sans fioriture, alternant passé/présent sans alourdir le propos, réalisant des plans superbes où les époques se mélangent au gré des souvenirs de Hyun-woo. Les scènes sont grandes d’émotions : son incarcération, ses retrouvailles avec les membres de sa famille et sa vie reclus dans la maison de Yoon-hee. Emotion montrée toute en pudeur. De l’autre côté, Yoon-hee se raconte. La vie sans lui. La fille qu’elle à eut de lui et les étudiants qu’elle fréquentent lesquels rêvent de combat politique comme… lui. Il n’y a pas un instant où elle ne pense pas à Hyun-woo.

Le Vieux Jardin est une œuvre forte, émouvante et intelligemment réalisée. Im Sang-soo nous montre encore tout son talent de cinéaste et parvient véritablement à nous toucher.

http://made-in-asie.blogspot.fr/2008/12/le-vieux-jardin-im-sang-soo-coreen-film.html

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 387 fois
3 apprécient

Autres actions de IllitchD Le Vieux Jardin