Affiche Le facteur sonne toujours deux fois

Critiques de Le facteur sonne toujours deux fois

Film de (1946)

  • 1
  • 2

♪♫ Les histoires d'amour finissent mal... en général ♪♫

Alors qu'il se rend à San Diego en auto-stop, Frank s'arrête en chemin dans un café qui cherche un nouvel employé. Engagé, il tombe très vite sous le charme de la femme du patron et dès que ce sentiment devient réciproque, ils voudront tout faire pour vivre ensemble... Troisième adaptation du roman de James Cain et première américaine, cette version de Tay... Lire la critique de Le facteur sonne toujours deux fois

20 7
Avatar Docteur_Jivago
7
Docteur_Jivago ·

Les Amants Diaboliques

Frank Chambers décroche un job dans un petit restaurant en bordure d'autoroute. Il tombe alors amoureux de la femme de son patron... Avec son intrigue mêlant meurtre et adultère, Le Facteur Sonne Toujours Deux Fois, sorti en 1946, est un film noir des plus sulfureux. Derrière la caméra, on retrouve le cinéaste Tay Garnett qui livre ici une mise en... Lire l'avis à propos de Le facteur sonne toujours deux fois

16 5
Avatar Watchsky
8
Watchsky ·

Tu respecteras la femme du patron

Lorsque Frank Chamber (John Garfield) entre dans le restaurant- station essence le "Twin Oaks" , un tube de rouge à lèvres roule au sol jusqu'à ses pieds. Levant les yeux il découvre des chevilles, des jambes nues très sensuelles, le corps diaboliquement voluptueux de Cora (Lana Turner), la femme de son nouveau patron, le naïf et ventripotent Nick Smith. Femme fatale bien trop jolie... Lire la critique de Le facteur sonne toujours deux fois

11 6
Avatar Yoshii
8
Yoshii ·

Très Hollywoodien

Est-ce parce-que j'avais vu récemment le premier film de Visconti : Ossessione, Les Amants diaboliques, adapté trois ans auparavant, en 1943, du même James Caïn, que j'ai trouvé la version de Garnett on ne peut plus surfaite et Hollywoodienne? Sans doute, et j'ai dû faire un réel effort pour m'habituer à la sophistication poussée à l'extrême d'une Lana Turner blonde et tirée à... Lire la critique de Le facteur sonne toujours deux fois

12 23
Avatar Aurea
6
Aurea ·

Code vénal

Par son esthétique, la récurrence des ses ressorts narratifs et la caractérisation archétypale de ses personnages, le film noir est particulièrement exposé à la caricature. On pourrait même dire qu’il en est l’incarnation, et que sa réussite tiendra dans sa capacité à jouer avec des motifs ultra formatés pour à la fois séduire l’amateur qui sait ce qu’il est venu chercher, et renouveler son... Lire la critique de Le facteur sonne toujours deux fois

10 3
Avatar Sergent Pepper
6
Sergent Pepper ·

Le Plus brillant des colis

Un immense classique, voire LE classique du Film noir. La mise en scène de Tay Garnett est particulièrement brillante, et l'atmosphère sinistre assez unique en son genre. Le ton, grave, désespéré, donne également un relief tout particulier à cette superbe œuvre. Fin splendide. Lana Turner, éblouissante de sensualité et John Garfield, impressionnant, apportent leur pierre à l'édifice de cette... Lire l'avis à propos de Le facteur sonne toujours deux fois

4
Avatar Caine78
9
Caine78 ·

Critique de Le facteur sonne toujours deux fois par salitara

Un film subtil sur le thème de la mort. Un film qui a fait scandale lors de sa sortie avec le traitement des thèmes de l'amour adultère, de la corruption des avocats. La fin vient toutefois atténuer cet aspect transgressif avec l'introduction du personnage du prêtre. Le facteur sonne toujours deux fois ou la mort sonne toujours deux fois. Lire la critique de Le facteur sonne toujours deux fois

2
Avatar salitara
9
salitara ·

Critique de Le facteur sonne toujours deux fois par Zbah

Lana turner merveilleuse, Ok, John garfield qui assure Ok, mais quelles longueurs, interminable, et l'histoire s'embrouille après le premier procès, les acteurs cabotinent trop pour le coup, et le peu de noirceur qu'il aurait fallu maintenir à l'écran s'évapore pour tomber dans un léger burlesque où les acteurs font leur show à coup de mines boudeuses. Et pour le coup ça devient vraiment moyen.... Lire l'avis à propos de Le facteur sonne toujours deux fois

Avatar Zbah
5
Zbah ·

Critique de Le facteur sonne toujours deux fois par Christian Hermouet

Le classique triangle mari, femme, amant et la non moins classique apparition de la femme fatale qui nous fait deviner instantanément que tout le monde vas y passer. Elle c'est lana turner, vénéneuse a souhait et qui impose le prototype de ce genre de rôle. John Garfield monumental comme a l'accoutumé et cecil kellaway épatant dans le rôle du mari. Tout le monde meurt! Lire la critique de Le facteur sonne toujours deux fois

Avatar Christian Hermouet
10
Christian Hermouet ·

le meilleur flm acapté du roman de james mc cain

c'est bien lui,ce film qui est le meilleur de toutes les adaptations. turner et garfield sont magnifiques, ce couple d'amants diaboliques vous surprendra.le roman date de 1936, une société puritaine qui voit 2 personnes simples manigancer un meurtre.en 1946 turner en maillot de bain sera une icône . le titre fait référence à dieu ,qui préviens une fois et une deuxième fois. bon film Lire l'avis à propos de Le facteur sonne toujours deux fois

Avatar michel13012
7
michel13012 ·
  • 1
  • 2