Les 4 Flans s'astiquent

Avis sur Les 4 Fantastiques

Avatar Wahrgh
Critique publiée par le

La franchise des 4 Fantastiques au cinéma c'est une sorte d'histoire d'amour impossible, il suffit de voir les 2 adaptations précédentes qui sont d'un ridicule absolu, ou encore les divers adaptations en séries animés, qu'elles soient françaises (merci MoonScoop...) ou américaines (ou autre, d'ailleurs je prie secrètement et fortement pour un jour trouver une version hong-kongaise de la franchise).
Vous n'êtes pas sans savoir que Marvel tape fort au cinéma en ce moment, que les films du MCU cartonnent au box office tous autant qu'ils sont, et que, dans leur plus grande globalité, ces films sont des déceptions.

Forcément quand on a plein d'argent, on essaye d'en avoir encore plus, et ça passe par l'obtention de toutes les licences des différents super-héros. Marvel a déjà réussi à négocié l'exploitation de Spider-Man, qui fera une première apparition, je cite, "ridicule" dans Civil War, ce qui me terrifie au plus haut point, et souhaite mettre la main sur la licence des des 4 Fantastiques. La Fox rêvant secrètement réunir les 4 guignols avec les X-Men, s'empresse de faire un film pour pérenniser la franchise et garder les droits.

Et c'est là que les ennuis commencent. Josh Trank est chargé d'écrire et réalisé le film, mais ça c'est juste pour le faire signer, on va quand même pas lui laisser le final cut, il pourrait en sortir quelque chose de potable, le casting est prometteur (oui je fais partie de ceux qui étaient plutôt satisfait du casting) et le tournage semble s'être pas trop mal passer. Quelques temps avant de le voir, je crois voir sur Internet que Josh Trank renie son film. Diantre, en voilà une nouvelle peu rassurante...

Et en effet, c'est une catastrophe. Il n'y a en effet pas grand chose à sauver du naufrage, je pense que même Noé, aidé d'une divinité et de Moïse, n'aurait rien pu faire. Je pense même que Tim Story avait fait mieux en 2005 et 2007, c'est dire...
Le film gère très très mal son temps. Tantôt long, tantôt expéditif, on ne sait jamais sur quel pied danser... Je passe les nombreux faux raccord qui parsèment le film, mais je vais m'arrêter sur les problèmes de cohérences. Parce que pour le coup il n'y a que ça. Ce film est rempli de scènes isolées n'ayant aucune répercussion sur la suite des évènements. Ca va des toutes premières minutes où un Ben Grimm (la future Chose) enfant, et étrangement myope (mais je parie plus sur le surjeu de l'acteur) se fait maltraiter par son frère, jusqu'à la capture de Reed Richards par la Chose et cette discussion qu'ils ont dans l'avion de retour.

Les personnages sont écrits avec les pieds, j'ai beaucoup rit en voyant Richards se la jouer médiateur envers un Fatalis qui ne fait que buter des innocents depuis 10 minutes, en lui disant que "c'est pas bien, et qu'il est vraiment très méchant de faire toutes ces choses".... D'ailleurs en parlant des dialogues, le film regorge de répliques plus ridicules les unes que les autres, remplies des clichés les plus absolus du cinéma. D'ailleurs la Torche humaine nous sort un joli "on va mettre le feu" à un moment, ce qui nous rassure, on a enfin trouvé l'héritier de Mr Freeze, autre adepte des répliques à la con. Tant qu'on y est, la justification du choix d'un acteur noir pour le rôle de Johnny Storm est toute trouvée, puisque tout le monde sait que ce personnage est le sidekick rigolo de la bande, sidekick joué par un acteur issu d'une minorité dans la quasi totalité des films Hollywoodien...

Pour reprendre le fil de l'histoire, ben pour être franc, on l'a jamais vraiment trouvé, pendant une heure on voit des scientifiques, travailler, Miles Teller se prendre vent sur vent par Kate Mara dans une bibliothèque (autre scène de génie), et tout ça pour arriver à la conclusion que les 4 Fantastiques se sont formés à cause des ravages de l'Alcool ! Ce film est parfait.
Une bonne séquence quand même à signaler. Un plan pour être franc. Ce plan où Fatalis marche dans les couloirs de la contrefaçon de la Zone 51 (qui s'appelle d'ailleurs la Zone 54...), et où il abat froidement les uns après les autres toutes les personnes qu'il croise sur son chemin. Une scène franchement badass (et c'est pas des conneries cette fois), d'autant que pour une fois, le cadreur ne fait pas n'importe quoi et ce travelling suivi est vraiment réussi. Mais cette séquence est entrecoupé de plans où les 4 flans se baladent dans ces mêmes couloirs, en marchant, en surjouant et en faisant semblant d'avoir peur, et la juxtaposition de ces différentes images est juste hilarante.

En parlant de ça, il faut que je parle de la toute dernière scène. Si vous n'étiez pas encore convaincu du pouvoir comique et du ridicule de ce film, cette dernière scène saura vous convaincre. j'ai rarement vu plus forcé comme dialogue. Ah je ne dirai rien, juste un indice, c'est là qu'ils décident de leur nom de groupe. Même si vous ne voulez pas voir le film, regardez cette dernière scène, qui ferait passer une comédie française pour du Monty Python.

J'ai vu ce film deux fois (oui je sais...) et une chose se dégage très clairement (outre la matière fécale abondante), c'est que le deuxième visionnage est encore plus drôle que le premier. Ce film est tellement mauvais qu'il en devient drôle, ce pourquoi je pense qu'on peut aisément l'élever au rang de nanar. C'est un peu la même sensation que devant DragonBall Evolution, même si ce dernier demeure au-dessus en terme de conneries, mais au final, une bonne pizza et une (ou deux) bières, avec des potes et il y a bien moyen de prendre du bon temps devant. D'ailleurs mon deuxième visionnage était largement mieux que le premier, surtout quand on est en bien meilleure compagnie que la première fois.

Je crois que secrètement, j'espère qu'il y aura une suite à ce film. J'ai tellement rit devant que si une suite sort, je serai obligé de voir ce qu'il en retourne. Ce film est une insulte à la franchise, une succession de clichés, une accumulation de scènes plus prévisibles les unes que les autres un manque total de respect pour le spectateur. Et accessoirement monté avec une hache qui coupe les scènes n'importe comment. Ceci dit, il reste un must seen pour quiconque veut rire un bon coup. Attention toutefois, le premier visionnage peut vous griller le cerveau, vous auriez vu Bondmax hier, il assurait avoir préféré 50 nuances de Grey.
Vous êtes prévenu.

(Mais sérieux avec des bières, ça doit être génial !)

PS : Un grand merci à Gothic pour le titre, que je trouve absolument magique !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2759 fois
123 apprécient · 5 n'apprécient pas

Autres actions de Wahrgh Les 4 Fantastiques