"Tu vas apprendre à connaitre les plaisirs de la captivité"

Avis sur Les Barbarians

Avatar Fosca
Critique publiée par le

Par la force de l'épée magique,
Taillé dans le métal étoile.
Il mène une lutte fantastique,
Celle du bien contre le mal.
Et il se bat pour sauver la terre,
Au grand galop sur son Tonnerre,
Pour délivrer ses pauvres parents,
Changés en pierre par les méchants.
CONAN, l'Aventurier !
Héros magique du temps passé !
CONAN, l'Aventurier !
Chevalier de l'éternité.
CONAN, l'Aventurier !
Ton nom restera à jamais !
CONAN, l'Aventurier !
Le sauveur de l'humanité...

  • Pourquoi tu chantes le générique de Conan, toi ?
  • Mec, je viens de voir un film de dingue !
  • Ah, et ça a un rapport avec le dessin animé ? Tu m'a fait peur avec tes conneries.
  • Ouais, vieux, j'ai pris un de ces pieds !
  • C'est quoi ?
  • C'est un film avec des barbares en slip qui se battent et tout.
  • C'était pas Conan le barbare le film avec Schwarzy ?
  • Non, non non, bien mieux que ça. Imagine un épisode de la série animée mais qui durerait une heure vingt.
  • Ça a l'air chiant dit comme ça...
  • J'te rassure y'a pas tous ces hommes-serpents à la con.
  • Vaut mieux, ça n'avait aucun sens. J'imagine que le film n'en a pas plus ?
  • On s'en fout du sens, mon gars. Le sens c'est pour les bons films.
  • T'as pas dit que c'était un truc de dingue, toi ?
  • Si, si mais c'est un nanar, tu vois.
  • Je suis pas convaincu, là.
  • Attends, attends, je te raconte.
  • Vas-y. De toute façon je dois finir ma clope alors je suis coincé avec toi au balcon.
  • Tu vas pas perdre ton temps, tu verras.
  • J'ai comme un doute...
  • Bref ! Alors c'est genre un monde à la Conan, style ancien, enfin tu vois ce que je veux dire. T'as les héros qui se déplacent dans un convoi pour apporter le bonheur et l'amusement autour d'eux, mais ils se font attaquer par des méchants de Ken le Survivant et c'est pire que la merde.
  • Tout comme ton film jusqu'ici. Pourquoi ils sont attaqués ?
  • Ils ont un joyau bizarre, un truc sacré mais peu importe c'est des méchants alors ils s'attaquent aux gentils, c'est tout.
  • Leur chef est hyper caricatural je suppose ?
  • Carrément ! Mais c'est énorme. Il fait un peu Christophe Lambert sur les bords, ce qui le rend vraiment irrésistible. Enfin bon, il les attaque, tue trois ou quatre clampins de sang froid pour montrer que c'est un dur, va pour se farcir les jumeaux de la toute bonde chef des gentils (je ne sais même plus si c'est leur mère, on va faire comme si, c'est sans doute pas précisé après tout) mais elle s'oppose en s'offrant au grand méchant si celui-ci les épargne. Lui accepte et emprisonne les gosses et la femme.
  • Ralentis un peu ton merdier, tu veux. Et les autres y s'en sortent ?
  • Ouais, faut bien qu'on puisse les retrouver plus tard dans le film.
  • Super argument, mec. Dis, je me demande un truc. Pourquoi le méchant accepte d'épargner les enfants ? Ça fait aucun sens, moi je les aurais butés et choppé la nana quand même. D'où il accepte ?
  • Je pense qu'il veut la séduire ou quelque chose dans le style.
  • En l'emprisonnant dans son harem, je présume tandis que les gosses doivent se retrouver esclaves ?
  • Ouais, exact.
  • C'est la pire technique de drague que j'ai entendu de ma vie.
  • Elle est pas plus conne que le classique : "T'as de belles jambes, elles ouvrent à quelle heure ?"
  • Pourquoi je cherche encore la cohérence...
  • Je reprends. Après l'emprisonnement, y doit se passer quinze ans peut-être. Les jumeaux sont devenus grands et putains de bodybuildés.
  • Ouais, Conan quoi, encore une fois.
  • Mieux, ils sont deux comme lui. Même qu'on leur fait croire à chacun que l'autre est mort. On les conditionne à haïr ceux qui portent des casques en les torturant pour leur en faire porter un pendant un combat fratricide.
  • Compliqué comme système pour pas grand chose au final.
  • Non, c'est pour qu'ils se tuent entre eux !
  • Je comprends pas pourquoi. Si faut les tuer autant les exécuter et puis c'est marre.
  • Bah en fait le grand méchant avait promis que lui ou aucun de ses hommes ne tueraient les enfants.
  • Toujours pour séduire la mère ? Elle devient quoi d'ailleurs, elle ?
  • Elle est encore enfermée dans les quartiers du méchant. Bon en quinze ans elle a pas pris une ride, lui non plus mais c'est un détail.
  • Un gros détail.
  • Enfin, il essaie toujours de se la faire après autant de temps, sans résultats. Patient le mec.
  • Quelle couille molle ce méchant ! Comment elle se serait faite violer par toute la garnison dans la vraie vie.
  • Du coup, vu qu'elle est pas open, il fait combattre les jumeaux sous ses yeux.
  • Gros drama... Laisse moi deviner, ils vont se reconnaître malgré les casques et s'enfuir en volant des chevaux, promettant de revenir sauver leur mère ?
  • Absolument ! Et tout ça en étant en slibard et huilés comme des potatoes McDo. C'est épique ! L'histoire se termine pas du tout là, tu t'en doute.
  • C'est super gay ce film.
  • Mais non c'est juste des hommes super musclés se battant à poil contre tout ce qui bouge. C'est comme le catch. Le catch c'est gay pour toi ?
  • Tellement, mec.
  • Bah là non. Y'a même plein de nanas en habits de fourrure et culottes ras la salle de jeu...
  • Tu m'as dit que ça s'appelait comment ?
  • Les Barbarians, pourquoi ?
  • Non, par curiosité c'est tout.
  • Ouais... On s'est compris...
Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 416 fois
11 apprécient · 1 n'apprécie pas

Fosca a ajouté ce film à 4 listes Les Barbarians

Autres actions de Fosca Les Barbarians