Une comédie musicale « colorée et mélancolique »

Avis sur Les Demoiselles de Rochefort

Avatar Ritoncrit
Critique publiée par le

En cette année 1967, Jacques Demy nous livre ici un numéro musical de qualité. Se calquant sur les classiques américains du genre( west side story) on y retrouve d’ailleurs George Chakiris dans le rôle d’Étienne. Les personnages évoluent dans un univers aux couleurs magnifiés. Delphine (Deneuve) et Solange ( Dorleac) deux sœurs vivent de cours de musique qu’elles prodiguent à de jeunes enfants mais aspirent à une vie moins monotone. L’arrivée de « forains » dans Rochefort va égayer le quotidien de la ville et de ses habitants. Les gens dansent, les gens chantent, un petit plaisir coupable pour les amoureux du genre, même si les interactions entre les personnages prêtent souvent à sourire, car elles paraissent datées. Et que l’on verse dans le théâtrale, mention spéciale à Françoise Dorléac. La partition de Michel Legrand est presque sans accrocs, on notera cependant une adaptation pas toujours heureuse pour les chansons, avec des textes inégales. Autre bémol, Demy faisant appel à plusieurs acteurs américains, la synchronisation des labiales durant les séquences de dialogues et de chants n’est pas toujours bonne (petit décalage avec l’image). Enfin une certaine poésie, mélancolie émane du film et notamment par l’intermédiaire du personnage de Jacques Perrin cherchant son idéal, et ne l’a rencontrant jamais, ou pas.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 92 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Ritoncrit Les Demoiselles de Rochefort