Les Rivaux de Seven : le retour

Avis sur Les Enquêtes du département V : Profanation

Avatar Real Cosmic M
Critique publiée par le

Les Enquêtes du Département V. Avant qu'on me parle de ce film, je ne m'étais pas rendu compte du phénomène ni de l'ampleur qu'il a eu au Danemark. Il a réussis à battre au box office The Hobbit la bataille des 5 armées quand même (ceci dit "Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu ?" a fait pareil...) ! De plus, il s'agit d'un diptyque, le premier étant : Miséricorde et est disponible ... en VOD. Je ne vais pas râler sur le titre (je ne parle pas le danois). Donc j'ai tenté le coup et ...bim, coup de point dans ma face !

Polar froid et sombre comme on aime

Ce film est tout juste génial. L'histoire n'est certes pas très originale mais le scénario, la mise en scène et la réalisation sont vraiment grandioses. On ne perd pas le fil du film et on ne s'ennuie pas une seconde. Ce n'est pas le polar avec de l'action comme on a vu cette année avec Taken 3 et Night Run. Non, ça c'est du polar à la Seven qu'on nous sert (de plus les scénaristes sont les mêmes que ceux qui ont écrit Millenium, la version danoise). La réalisation mêle les événements passés et futur avec une telle fluidité qu'on comprend tous les enjeux instinctivement. C'est pratiquement 2 films en un bien agencé et millimétré avec une belle ambiance froide et glauque à souhait. Les scènes de meurtres sont parfois à nous scotcher sur notre siège.

Tandem classique et attachants, personnages sombres et torturés

Les personnages sont la grande force du film, malgré le coté un poil classique.

Carl Mørck (joué par Nikolaj Lie Kaas) est certes classique en héro torturé mais est loin d'être lisse. Il est l'un des rares à avoir un background pas très développé mais solide. C'est un policier sombre qui ne vit que par son travail,

malgré le fait qu'il était anciennement mal considéré par la profession autrefois.

Même si au début on arrive pas a avoir de l'empathie pour lui, il va s'ouvrir au fur et à mesure que le film avance et c'est sa rencontre avec Kristen, la victime , qui va l'amener à quelque peu changer. Ceci dit, je trouve un peu bizarre que ce soit elle qui l'amène vraiment à changer

Surtout qu'elle lui a poutré le visage avec un tuyau et il s'en sort avec un coquard et ...un pansement...Attend quoi ?

Assad (joué par Fares Fares) est le coéquipier plus décomplexé et plus ouvert de Carl. Je n'ai pas senti l'aspect bromance entre eux

(même quand Carl s'est retrouvé à l’hôpital)

Son rôle est principalement de modérer les hardeurs de ce dernier quand il essaie de s'investir à fond dans l'enquête, mais il n'est pas du tout superflu ni fataliste. Il se révèle être un allié de confiance en presque toutes circonstances.

Leur assistante Rose (jouée par Johanne Louise Schmidt), n'est pas très exploitée dans le film mais s'avère être une précieuse alliée dans l'enquête.

Autre personnages vraiment fort, la victime et les antagonistes.

Kirsten-Mary "Kimmie" Larsen (jouée par Danica Curcic dans sa version adulte et Sarah-Sofie Boussnina dans sa version jeune) est un personnage assez froide et pourrie gâtée étant jeune et qui se laisse séduire par le coté borderline et nos limites de Ditlev. Elle est dans le présent torturée, hantée par son passée et avide de vengeance , et elle a tout plaqué au début juste pour échapper à son emprise. Ceci dit par la suite, elle deviendra aussi froide et calculatrice qu'une certaine Lisbeth Salander (les fans de Millenium apprécieront).

Et quand on parle de Ditlev Pram (joué Pilou Asbæk dans sa version adulte et Marco Ilsø dans sa version jeune), il est un antagoniste classique qui se croyait intouchable de part sa position au sein de son école et qui semble continué de l'être au présent. Il est une personne froide et calculatrice, ayant plusieurs coup d'avances sur le tandem et les forcera à agir en dehors du cadre de la loi pour le piéger. Et même là, ça n'a pas suffit.

Les autres personnages sont exploités comme ils devraient être exploités. Très bien écrit et tous sauf anecdotique (à l'image d'Ulrik Dybbøl, l'allié de Ditlev).

Un polar quasi parfait

Es-ce qu'avec tous ça il y a des défauts à relever ? Bah, rien. Tout est quasiment nickel. Casting génial, musique géniale, ambiance géniale, flash-back vraiment bien maîtrisé, bref tout est génial. Alors pourquoi le quasiment ? Bah, si je veux vraiment chipoter, je dirais qu'il est dommage que le fils de Carl soit quasiment anecdotique. Il n'est là que pour 2 scènes grands maximum et n'apporte rien. Même pas au niveau émotionnel.

Même si à la fin on se doute bien que Kimmie lui a fait prendre conscience de l'importance de ses proches, cela est amené tellement brusquement qu'on reste un peu sous notre faim.

Bref, un excellent polar venant du Danemark. Ah ça près, je l'aurais mis à la hauteur de Seven. Mais il est bien parti pour être l'un des meilleurs, sinon le meilleur polar de l'année 2015. Il ne me reste plus qu'à voir le premier volet (pourquoi en VOD mdr !!!!) et à découvrir la suite : Délivrance !

ma critique disponible aussi sur mon blog

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 287 fois
1 apprécie

Real Cosmic M a ajouté ce film à 12 listes Les Enquêtes du département V : Profanation

Autres actions de Real Cosmic M Les Enquêtes du département V : Profanation