👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Généralement je suis plutôt magnanime et clément avec toutes les tentatives même avortées de cinéma de genre à la française, ne serait ce que pour l'intention... Même si je ne m’attendais clairement pas à un film d'invasion de vilains prédateurs, le sujet du film Les fauves et son ambiance étrange avait suffit à me donner envie de voir le film de Vincent Mariette. Le film n'étant finalement qu'un très lointain cousin du cinéma de genre malgré son aura mystérieuse , je vais du coup avoir moins de scrupules à en dire du mal.

Les fauves est un film qui situe son action dans un camping de Dordogne, durant cet été circule une étrange rumeur , presque une légende urbaine qu'un fauve rôderait dans les parages et serait responsable de quelques étranges disparitions.

Les Fauves appartient à cette vague de film vaporeux et étrange qui flirte avec le genre tout en lorgnant toujours vers un cinéma d'auteur très français comme L'heure a sonné ou la série Les revenants à la télévision. Si durant une bonne demi-heure on accorde le bénéfice du doute et du trouble à Vincent Mariette c'est très vite un sentiment d'insipide ennui qui s'empare du spectateur devant cette histoire qui ne décolle jamais et semble s'éterniser dans une mise en scène souvent énervante et nombriliste . En plus le film n'est pas aidé par une galerie de personnages qui sonnent presque tous plus faux les uns que les autres en commençant par Laurent Lafitte peu convaincant en écrivain baroudeur aux cheveux longs dissertant sur notre besoin de mythologie. Mais le comble reste Camille Cottin qui doit défendre un personnage ridicule de femme flic balafrée dissertant l'air concerné à coup de tirades de philosophie de comptoir sur la nuit qui tombe, les hommes et les mojitos ... Dans ce marasme c'est de très loin la jeune Lily-Rose Depp qui s'en sort le mieux même si son personnage de Lolita vaporeuse et suicidaire est lui aussi bien chargé et limite caricatural. Si l'idée générale qui guide le film et qui prendra sa dimension en fin de récit est plutôt bien vu en revanche son traitement et le long cheminement de l'intrigue est pour le moins soporifique et besogneux.

Les Fauves manque cruellement de mordant, d'élégance et de sauvagerie; pour les coups on est plutôt sur de la vieille chatte à mémère qui ronronne au coin du feu.

freddyK
3
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste 2020 : Films vus et/ou revus

il y a 2 ans

5 j'aime

2 commentaires

Les Fauves
jul-mo
1
Les Fauves

Fade Panther

1/10, car le seul bon point de voir ce film c'est de pouvoir être au chaud par ce temps hivernal. Pour le reste c'est 95% de plan où le réal filme Lily Rose Depp sous la douche, se promenant dans le...

Lire la critique

il y a 3 ans

8 j'aime

Les Fauves
freddyK
3
Les Fauves

Fauve qui Peut !!

Généralement je suis plutôt magnanime et clément avec toutes les tentatives même avortées de cinéma de genre à la française, ne serait ce que pour l'intention... Même si je ne m’attendais clairement...

Lire la critique

il y a 2 ans

5 j'aime

2

Les Fauves
AMCHI
5
Les Fauves

Pas désagréable mais assez creux

Je ne sais pas trop quoi penser de ce film, car si Les Fauves est bien réalisé et possède une atmosphère frôlant le fantastique par moment envoûtant, c'est tout de même regrettable qu'il ne se passe...

Lire la critique

il y a 1 an

5 j'aime

6

La Flamme
freddyK
4
La Flamme

Le Bachelourd

Nouvelle série création pseudo-originale de Canal + alors qu'elle est l'adaptation (remake) de la série américaine Burning Love, La Flamme a donc déboulé sur nos petits écrans boosté par une campagne...

Lire la critique

il y a plus d’un an

44 j'aime

3

BAC Nord
freddyK
7
BAC Nord

Bac Options Polémiques

Autant le dire tout de suite je vais dans ce petit exercice critique sauter à pieds joints dans ce que je voulais pourtant dénoncer au départ. Un peu comme 95% des critiques que j'ai pu lire je...

Lire la critique

il y a 8 mois

43 j'aime

11

La Meilleure version de moi-même
freddyK
7

Le Rire Malade

J'attendais énormément de La Meilleure Version de Moi-Même première série écrite, réalisée et interprétée par Blanche Gardin. Une attente d'autant plus forte que la comédienne semblait vouloir se...

Lire la critique

il y a 6 mois

34 j'aime

1