👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

2027, un monde où les enfants ne naissent plus, comme une malédiction du Tout-Puissant, un courroux divin.
Un monde qui s'écroule sous les coups des intégrismes de tous poils, où seule, la Grande Bretagne résiste. Elle et son fascisme, entassant les étrangers dans des cages avant de les parquer dans des camps.
Ou de les écraser comme des cafards.
Un monde rendu fou par les guerres, sec et stérile par les pandémies.
Un monde où fument les charniers dans lesquels brûlent les carcasses des bêtes malades.
Un monde qui explose, résistants et gouvernants qui politisent, qui terrorisent.
Le monde est foutu.
Un monde où le bébé le plus jeune vient de mourir assassiné par un fan éconduit, comme John Lennon, il avait 18 ans.
Un monde où une révélation miraculeuse se fait dans une étable, comme il y a deux mille ans.
Un monde où Michaël Caine est un fumeur de ganja pétomane comme un pote à moi.
Des hordes de sauvageons, un cochon volant, de la guérilla urbaine, un faon,une femme qui est la clé et qui s'appelle Kee, un protecteur alcoolique, et en claquettes.

C'est réalisé comme un reportage de guerre, caméra un maximum à l'épaule, faussement pas chiadé alors que ça pullule de plans-séquences et que certains sont à se taper le cul par terre.

Un pur chef d'oeuvre
DjeeVanCleef
10
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à sa liste Top 100

il y a 9 ans

192 j'aime

35 commentaires

Les Fils de l'homme
Sergent_Pepper
10

Le crépuscule précieux.

La cendre du monde est encore chaude, et les quelques éclats de braise qui la parsèment font croire au Royaume Uni que le fascisme est un efficace respirateur artificiel. Le deuil corrompt...

Lire la critique

il y a 7 ans

188 j'aime

30

Les Fils de l'homme
drélium
9

Teo

Je suis bien emmerdé. Je me suis imposé la lourde tâche de faire une critique mesurée sur un film considéré, par moi y-compris, comme l'un des tout meilleur film de science-fiction de la décennie. Et...

Lire la critique

il y a 9 ans

117 j'aime

34

Les Fils de l'homme
Vincent_Ruozzi
8

Si c’est un homme

Il existe des films qui vous envoutent. Les Fils de l’homme en fait partie grâce à une esthétique belle et terrible, une mise en scène fluide et un casting irréprochable. Cette dystopie réalisée par...

Lire la critique

il y a 5 ans

82 j'aime

2

Les Fils de l'homme
DjeeVanCleef
10

L'évangile selon Thélonius.

2027, un monde où les enfants ne naissent plus, comme une malédiction du Tout-Puissant, un courroux divin. Un monde qui s'écroule sous les coups des intégrismes de tous poils, où seule, la Grande...

Lire la critique

il y a 9 ans

192 j'aime

35

Inside Llewyn Davis
DjeeVanCleef
10

Like a rolling stone.

http://youtu.be/754sRFIHIrA (note le chat sur la pochette) Ça commence comme une chanson qui prend son temps. Avec une guitare, une voix et des silences. Une chanson qui raconte la vie d'un type...

Lire la critique

il y a 8 ans

184 j'aime

44

Heat
DjeeVanCleef
10
Heat

Le Crépuscule des Dieux.

Résumer ça à une fusillade, certes impressionnante, ou à un affrontement entre deux monstres sacrés du cinéma qui ne s'étaient jusqu'alors, croisés, que le temps de quelques fondus enchaînés dans "Le...

Lire la critique

il y a 9 ans

181 j'aime

11