Le problème américain

Avis sur Les Gardiens de la galaxie

Avatar FibreTigre
Critique publiée par le

Ce film a de bonnes répliques, quelques références et la plupart des gens le trouveront distrayant.

A noter que les meilleurs acteurs du film sont un raton laveur et un ancien catcheur, pour dire le niveau.

Ce film est très déprimant parce qu'il concentre le problème de l'approche américaine dans la science fiction.

Vous êtes à un repas de famille et il y a un type très chouette à table : Jojo, c'est votre oncle et franchement il a des blagues super drôles. Il boit pas d'alcool, il a une voiture hybride, il fait le tri de ses déchets. Le soir, il se met au piano et il se débrouille vraiment pas mal. Seule ombre au tableau, il votre Front National, il pense que les arabes sont des voleurs (il s'est déjà fait voler par un arabe il y a 10 ans) et d'ailleurs, comme il le dit, ces types là vivent sur les allocs, c'est un fait. Jojo, le type super cool, est raciste.

Ben les gardiens de la galaxie, c'est Jojo, mais en film. Les Gardiens de la Galaxie vous propose de visiter l'univers avec tout ce que 2014 peut vous apporter en étoiles et en magie mais a une vision années 40 flash gordon des pires moments (quand il se bat contre l'empire asiatique des étoiles).

Pour "Les Gardiens de la Galaxie", une espèce extra-terrestre, c'est un humain de couleur (blanc, noir, bleu, vert ou rouge, choisissez). Le comble de l'exotisme est atteint dans des espèces anthropomorphes, comme l'homme-arbre de l'affiche.

A un moment, les héros vont chez un contrebandier en espèces aliens, et je me dis "chouette, on va voir du bestiaire exotique" et le seul truc qu'on voit c'est un CHIEN, un vrai chien, genre Laika qu'ils ont capturé.

A un moment les héros vont dans un lieu immense sculpté dans les vestiges d'une créature stellaire immémoriale et vous savez quoi ? C'est un putain de crane humain géant.

Peut-on être xenophobe ou méprisant avec des choses qui n'existent pas ? Pour moi, les auteurs de cette saga ont un tel mépris pour ce qui n'est pas de leur culture qu'ils sont incapables de créer de l'imaginaire qui vous emmène loin.

Pour ce film, les motivations des races aliens/humain, c'est l'ARGENT. Gagner un max de thunes. Même dans les pulps ils n'osaient plus le faire dans les années 60. Même le putain d'homme arbre qui a juste besoin d'eau et qui a même pas de poche veut du fric.

L'enjeu du film est une pierre (qu'on pourrait appeler bombe atomique) qui peut détruire toute la vie sur une planète, et évidemment les méchants (en noir) veulent l'utiliser et les gentils (en blanc) veulent la mettre sous séquestre.

La séquence de fin raconte comment les méchants (en noir) arrivent dans un aeronef sur la ville principale et tentent de la détruire en s'y écrasant dessus avec la pierre, de façon à ce que le monde entier fasse sa séance de psychanalyse rituelle du 9/11.

Le problème de cette histoire science fiction / space opera qui raconte CNN et un monde trop familier, c'est que le générique passé, elle ne vous emporte pas loin, voir les rayons C briller sur les portes de Tannhauser. Elle n'a pas de volonté moralisatrice, il n'y a pas un seul passage contemplatif sur la merveille de l'univers, il n'y a rien - c'est un vide plus grand encore que le vide absolu, puisqu'au moins le vide absolu peut générer des particules quantiques virtuelles.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 860 fois
18 apprécient · 17 n'apprécient pas

Autres actions de FibreTigre Les Gardiens de la galaxie