The Choco's Goolies

Avis sur Les Goonies

Avatar Fosca
Critique publiée par le

Hier encore je n'avais jamais vu les Goonies... Voilà, je vais vous laisser dix secondes pour télépathiquement me lyncher et ensuite on pourra reprendre.

..................................................................... (espace dédié à votre outrecuidance)

Vous vous êtes calmés ? Bien. Posez donc vos torches et vos fourches dans l'arrière boutique et concentrons nous un peu sur le film. Les Goonies, plus qu'un terme difficilement traduisible, c'est un groupe de quatre enfants flanqué d'un cinquième plus âgé (joué par un Josh Brolin déjà bien viril), le frère aîné de l'un d'eux. Plus qu'un groupe les Goonies c'est une équipe de choc, une bande de garnements friands d'aventures, le genre à se laisser embarquer dans d'incroyables épopées, évoluant par les maladresses de chacun.

Plus jeune on a tous fait partie d'un groupe de joyeux drilles, de copains que l'on croyait être ses frères de sang et pour qui on aurait tout tenté, même aller se perdre, au péril de monstres canins, dans un chenil au milieu de la forêt... Notre credo, il fut un temps, était de s'incarner en pirates chasseurs de trésors. Il nous avait, nous aussi, fallu une base, un Q.G.. Nous avions choisi mon jardin pour ses hauts arbres et son terrain abrupt au sein duquel nous avions creusé une grotte. Le trou faisait bien sept mètres de profondeur pour deux de large, aussi nous y rentrions à quatre.

Mais si notre bande garda longtemps l'espoir de trouver fortune au fond de cette galerie, nulle richesse fut découverte, rien que de la terre et de la pierre. Seulement nous y croyions, tout comme les Goonies qui, un jour, parmi leurs derniers avant la séparation du collège, découvrirent une mystérieuse carte au trésor. Dans le grenier de Sam Gamegie le Brave, au milieu des bibelots, apparu en effet, sous leurs yeux ébahis, l'emplacement, non loin, du magot de Willy le Borgne, célèbre pirate de son époque. Peut alors débuter des péripéties qui les dépasserons plus que de raison tout en les rapprochant du fameux pactole.

Derrière cette chasse au trésor somme toute bon enfant, un contexte beaucoup plus profond anime le groupe des Goonies. D'une part, la famille de Mikey et Brandon, les Walsh, risque de voir leur maison rasée par de vils entrepreneurs (avides eux aussi de gros sous) faute de pouvoir en payer les traites, d'autre part il s'agit du dernier weekend que partagent les enfants avant l'inévitable séparation. il faut donc marquer le coup quitte à s'engouffrer dans la plus formidable et périlleuse de leurs aventures. Et si, au passage, le trésor pouvait leur permettre de sauver leur Q.G. de la destruction, leur enfance du principe de réalité, autant s'en donner les moyens.

Les Goonies, outre un principe de base fort simple, est un film d'aventure plutôt exceptionnel (entre un Indiana Jones et un Maman, j'ai raté l'avion) dont l'humour fait mouche à chaque fois, rendant chaque réplique, chaque scène, immédiatement culte. A tout âge, on peut se lancer dans son visionnage pour y trouver le charme de l'enfance mais pas que. ''Pas que'' parce que ces enfants ne sont pas charmants, ce sont des gosses et comme tous les gosses ils sont énervants, bornés et stupides mais également attachants, en particulier Choco, le petit grassouillet et bouc-émissaire à temps plein du groupe dont la maladresse et les cris de terreur ne rendront que plus tordant.

Je n'ai peut-être pas vu les Goonies étant gamin, ce qui est dommage avec le recul, mais qu'importe car il fait désormais partie de ces expériences filmiques inoubliables sachant habilement nous renvoyer à nos dix ans, à ces goûters composés de pépitos que l'on s'enfilaient dans le fond de notre grotte en compagnie des meilleurs frères que l'on puisse avoir.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1113 fois
28 apprécient

Fosca a ajouté ce film à 4 listes Les Goonies

Autres actions de Fosca Les Goonies