Indestructibles; les supers héros ou l'Amérique?

Avis sur Les Indestructibles

Avatar jayf
Critique publiée par le

S'il y a un film sur lequel j'ai pu avoir des discussions passionnées, c'est bien Les Indestructibles. Travaillant dans l'animation, je suis entouré de personnes qui, comme moi on grandit avec ce film à l'animation incroyable, au rendu inédit pour l'époque, à la mise en scène hyper bien huilée made in Brad Bird. Ca, Ok. Mais il y a quelque chose dont on parle peu et qui me dérange au plus haut point.
Ce sont les symboles du film.
Que le méchant terroriste du début soit un français alors que le film sort en plein contexte guerre d'Irak... peut, à la rigueur, passer pour une maladresse hasardeuse (mouais). "Bon voyage". Ironique.
Je vais passer également sur le cliché de la famille parfaite américaine (on met ça sur le compte du look années 50. Admettons).
Ce que le film nous dit, c'est que dans la vie, il y a les faibles (méchants) et les forts (gentils). Que les faibles, comme ils sont faibles et moches, et haineux, eh bien ils construisent des grosses armes de destruction massive pour prendre possession du monde. Et qu'heureusement, les forts sont là pour leur casser la gueule. Tiens, ça me dit quelque chose... on parlait pas de terrorisme tout à l'heure?
Edna le dit "vous êtes des dieux", et les dieux, ils sont la loi. Même elle, génie de la mode à la tête de son empire ne peut rivaliser avec la mère puisque c'est comme ça un point c'est tout, il fallait naître ainsi.
Même si le synopsis tentait de nous vendre autre chose, Les Indestructibles n'est finalement rien d'autre qu'un vrai film de super héros, avec ses courses poursuite à rallonge et cet arrière goût de rêve américain qui me laisse un arrière goût amère.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1283 fois
8 apprécient · 13 n'apprécient pas

Autres actions de jayf Les Indestructibles