👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Oui, j'ai eu l'impression de revoir Iron Man (et je ne serais pas le seul je suis sur). Mais bon, on ne vas pas en tenir trop rigueur parce que le reste est quand même suffisamment sympa pour valoir le coup d'aller dans la salle de ciné.

On nous raconte l'histoire du jeune Hiro, petit surdoué en mécanique qui ne voit pas vraiment de quoi sera fait son futur. Il passe donc son temps à appliquer son génie de la robotique pour gagner de l'argent dans des combats de robots clandestins. A 14 ans. Belle initiative. Il se fait recadrer par son frère qui l'emmène sur son lieu d'études, vu que lui aussi passe son talent dans le domaine de l’ingénierie de pointe. Fasciné, Hiro va tout faire pour rentrer dans cette école, en passant le concours d'admission qui consiste à créer une nouvelle invention.

Je ne vous ai résumé que la première moitié de l'intro du film. Oui, c'est long à se mettre en place, et c'est intéressant à prendre en compte. Car Big Hero 6 est un film de super héros classique, en animation. On passe par la phase "genèse" du héros pour ensuite s'attarder sur les péripéties. En soit, la structure narrative prend clairement celle d'un film comme Spiderman ou Batman Begins. Une phase en quatre acte, où le premier acte consiste à amener le traumatisme qui va faire que le héros deviendra ce qu'il va être.

C'est fun, c'est bien réalisé, c'est entrainant. Je regrette que le scénario n'innove pas plus que ça (la recette de la genèse du héros commence vraiment à être éculée) même si certains moments clés sont inattendus (et jouent justement sur cette attente). La patte graphique aussi m'a déçu, là où un aspect plus typé asiatique aurait pu donner un coup de frais sur cette esthétique qui découle encore de "Raiponce". C'est bien fait, mais ça ne marque pas. Sauf le personnage de Baymax, forcément attachant puisque c'est celui qui sort du lot.

Semi-réussite, qui garde la recette du succès sans chercher à se démarquer. C'est dommage, il y avait plus de potentiel visuel à aller chercher sur cet univers et cette histoire.
Yellocrock
6
Écrit par

il y a 7 ans

2 j'aime

Les Nouveaux Héros
Asarkias
4

Les nouveaux Scénaristes : les gars du département marketing ?

Je ne suis pas vraiment quelqu'un de belliqueux. Je n'aime pas descendre une œuvre juste par plaisir. Le problème c'est que Big Hero 6 m'a profondément bouleversé...attendez vous donc à un avis...

Lire la critique

il y a 7 ans

67 j'aime

31

Les Nouveaux Héros
Jambalaya
9

La Grande Aventure Hiro !

Les Nouveaux Héros restera certainement comme un tournant dans la filmographie des studios Disney. Depuis quelques années déjà, les princesses sont bien moins cruches, les héros meurent parfois et...

Lire la critique

il y a 7 ans

66 j'aime

6

Les Nouveaux Héros
Sergent_Pepper
6

Vers Gravity mais en deçà.

La crainte est légitime : Disney ayant dévoré Marvel, le voir intégrer à ses propres films d’animation la franchise peut faire redouter le pire. Des chansons chez les super héros, des cupcakes de...

Lire la critique

il y a 7 ans

56 j'aime

6

Glory
Yellocrock
6
Glory

Oscars, mon amour.

Non, je ne réduis pas ce film à un film à Oscars, je ne suis pas non plus un gars sans cœur ni âme. Le sujet qu'il aborde est important, mais je trouve qu'il l'aborde mal. 24 ans avant 12 years a...

Lire la critique

il y a 7 ans

6 j'aime

Les Nouvelles Aventures d'Aladin
Yellocrock
1

La chute libre du cinéma français.

Vous pensiez avoir vu des films de merde ? Oh mon dieu, vous ne savez pas ce que vous dites. Tant que vous n'avez pas vu cet étron intergalactique, vous ne pouvez pas imaginer ce que le cinéma...

Lire la critique

il y a 6 ans

5 j'aime

3

Jupiter : Le Destin de l'univers
Yellocrock
9

Folie visuelle.

Andy et Lana sont dans un studio. Ils ont une idée, ils veulent faire un film de SF nouveau. Mais après Matrix, après Speed Racer et après Cloud Atlas, peuvent-ils faire quelque chose d'encore...

Lire la critique

il y a 7 ans

5 j'aime