Goodbye Stranger

Avis sur Les Nuits de Cabiria

Avatar Docteur_Jivago
Critique publiée par le

C'est en 1957 que Federico Fellini co-écrit et met en scène Le Notti di Cabiria, relatant les déboires d'une prostituée un peu simplette et pleine de vie qui croit régulièrement au grand amour avant de connaître certaines désillusions...

C'est à travers son épouse, la remarquable Giulietta Masina, qui recevra diverses et méritées récompenses pour ce rôle, que Fellini fait vivre cette prostituée et ses déboires amoureux, rappelant le personnage qu'elle incarnait déjà à merveille dans La Strada. En plus de proposer un saisissant portrait humain, Fellini met en avant avec brio les failles de cette femme et surtout l'horreur et la cupidité dont l'homme est capable, ainsi qu'un éternel espoir envers la nature humaine via les yeux de cette jeune femme.

J'avais été marqué par des qualités similaires dans La Strada, mais Fellini démontre à nouveau tout son génie et surtout savoir-faire, notamment via l'émerveillement proposé, ainsi que la richesse et tendresse dont font preuve son oeuvre. La force de Fellini, c'est de refuser de tomber dans le misérabilisme mais de proposer un portrait juste, intelligent et surtout émotionnellement fort et ce, malgré la noirceur du scénario qui voit cette fille chercher à sortir de son infortune, espérant trouver l'homme qui la libéra de sa misérable condition et existence. L'émotion et la richesse savent aussi passer par les regards ou visages des personnages, Fellini captant avec les brios les tourments de son protagoniste.

Le futur metteur en scène du remarquable La Dolce Vita n'hésite pas à injecter dans son récit quelques doses d'humour et d'espoir, tandis qu'il le mène avec grand brio, sachant gérer les rebondissements et créer une atmosphère puissante, prenante et poétique, avec des touches de désespoir et de mélancolie. Il se montre lucide sans porter de jugement, tandis qu'il fait preuve d'une vraie fluidité dans la narration et le montage. Il fait preuve d'un véritable talent pour diriger ses comédiens, son épouse est vraiment extraordinaire, et d'une justesse rare et la photographie en noir et blanc remarquable.

Federico Fellini propose avec Les Nuits de Cabiria une oeuvre remarquable, prenante, poétique et d'une intelligence et justesse rare, où il dresse le portrait d'une prostituée cherchant à ce qu'on la sorte de sa misérable condition, dirigeant avec grand talent son épouse Giulietta Masina.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 669 fois
25 apprécient · 2 n'apprécient pas

Docteur_Jivago a ajouté ce film à 3 listes Les Nuits de Cabiria

  • Films
    Cover Mes Années 1950 au cinéma

    Mes Années 1950 au cinéma

    C'est durant les années 1950 que l'on découvrira Stanley Kubrick ou François Truffaut, pendant que certains qui brillaient déjà...

  • Films
    Cover Stradale Italia : Voyage au coeur du cinéma italien

    Stradale Italia : Voyage au coeur du cinéma italien

    Cinéma que je découvre vraiment récemment et qui m'a provoqué de belles claques cinématographique avec notamment "Nous nous...

  • Films
    Cover Federico Fellini

    Federico Fellini

    Portrait de Federico Fellini : http://journal.e-veilleur.com/une-vie-un-portrait/federico-fellini/239 J'ai découvert Federico...

Autres actions de Docteur_Jivago Les Nuits de Cabiria