Terreur enfantine .

Avis sur Les Poupées

Avatar Ze Big Nowhere
Critique publiée par le

Tiens ??!!.. "Dolls" !!!....Oula, les souvenirs !!!!...Les cauchemars !!!
Les peurs enfantines !!

Où ce moment tant redouté du coucher. Les lumières qui s'éteignent vous abandonnant aux ténèbres. Ce moment où l'on va devoir fermer les yeux et affronter ces peurs obscures et mal définies.

Ces monstres défigurés et carnivores, cachés dans les placards ou sous le lit. Ces méchantes sorcières au visage déformé faisant mijoter des petits enfants dans leur chaudron rouillé. Ces clowns et leurs sourires figés ultra flippants. Ces saloperies de loups rôdant autour de la maison n'attendant qu'une ouverture pour venir vous croquer les pieds. Ces vampires aux dents aiguisées, tapis dans le grenier et guettant le moment propice pour vous sauter à la jugulaire..

Et puis ça passe...On grandit....Les peurs évoluent, changent de nature....Fini vampires, sorcières et loups-garou !!
Nos superbes peurs enfantines sont mortes et laissent place à des peurs d'adultes. Des peurs tristes, réalistes et, hélas, bien plus terre à terre.

La peur du banquier, par exemple, qui malgré une ressemblance évidente avec notre bon vieux vampire, possède des dents beaucoup plus longues et un goût du sang plus prononcé. La peur des médias et de leur fil d informations continu. Où au bout de la 200 ème redif' du reportage sur l'agression d'une petite vieille dans un village du Loir-et-Cher, on commence à se méfier de la terre entière, et à voir des sérial-killers à tout les coins de rue. Où les sourires crispés nous annonçant la fin du monde et le maquillage outrancièrement orange du moindre Pernaut ou Pujadas, vous offrent les réminiscences terrorisantes d'un trauma-clownien-pré-adolescent.

Et tant d'autres peurs surréalistes difficile à appréhender : La peur de manger en face de Jean François Copé. La peur de se réveiller aux cotés de Nadine Morano. La peur d'attraper la" maladie du sommeil" de notre premier ministre. La peur d'être traîné de
force à un concert de Christophe Maé. La peur de chanter dans la tournée des "enfoirés", faire sa promo sous couvert d'humanitaire, et devenir une raclure de la pire espèce. La peur d'être enfermé dans un cinéma diffusant des comédies Françaises en continue. La peur de lire un livre de Marc Lévy ou de Paolo Coelho par inadvertance. La peur de voir Nabilla à poil. La peur d'avoir une discussion philosophique avec Benjamin Castaldi. La peur d'être ridicule en prenant une photo avec un I-Pad. La peur que Luc Besson ne réalise un autre film historique.... La peur que ma femme ne me quitte pour un animateur d'NRJ 12...Que mes filles n'aient comme désir d'avenir le plus cher de tourner les lettres à "la roue de la fortune"...

J'AI PEUR, PUTAAIN !!!!

Le film ??.... J'en sais rien !!
Je l'ai pas revu depuis 25 ans..
Mais ces saloperies de poupées de porcelaine, avec leurs sourires fous et leurs dents acérées; fixant l'enfant de 11 ans que j'étais et s'amusant de ses nombreux cauchemars à venir, méritaient bien un 7 .

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 581 fois
17 apprécient · 1 n'apprécie pas

Ze Big Nowhere a ajouté ce film à 2 listes Les Poupées

Autres actions de Ze Big Nowhere Les Poupées