👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Alors c'est une russe, un anglais, des américains et un japonais qui sont dans une station spatiale internationale. Les bougres attendent patiemment leur colis chronopost en provenance de Mars mais ces sales enfoirés de livreurs foirent leur livraison (c'est pourtant tellement rare, pas de chance) et cassent tout. Heureusement au cours d'une introduction qui envoie sévère grâce a un super visuel et une bande son de toute beauté, ce petit groupe multiculturel propice au début d'une blague raciste va rattraper le coup et récupérer cet échantillon tant attendu abritant une probable forme de vie extraterrestre.
Bingo ! La première forme de vie extraterrestre découverte par l'homme se dévoile. Un genre de petit organisme qui présente une forme d'adaptation, d'intelligence et de communication ultra-développée. L'ISS se transforme alors en laboratoire d'étude de ce petit organisme pacifique. Seulement voilà, un problème d'ordre technique intervient et le comportement de Calvin (le nom donné à l'extraterrestre) change de manière hostile envers les humains.

Et je m'arrêterai là pour le scénario, bourré en rebondissements en tout genre, il mérite de ne pas être spoilé. Même si certaines scènes sont plutôt prévisibles, je trouve que ce film a réussi a poser sa petite pêche dans le monde difficile de la SF. Le film est ouvert à tout un tas d'interprétations possibles, que ce soit au niveau de l'origine de Calvin, de ce que deviennent les personnages et de la fin.

Les inspirations d'autres films sont clairement présentes. Il faut dire que Gravity est passé par là, et il est qu'on le veuille ou non une référence visuelle indéniable pour les films prenant place dans l'espace. Plans séquences, panoramas absoluments magnifiques, musique grandiloquente. La volonté de spectacle est présente mais n'occupe pas le centre du film, qui souhaite laisser plus de liberté a son scénario.
Difficile aussi de ne pas relever quelques similitudes avec Le Huitième Passager. Sans aller jusqu'au plagiat, les ressemblances sont plus qu'évidentes. Il faut dire qu'il est difficile de passer après ce monument du cinéma SF qu'est le premier Alien. A voir si la chose vous dérange ou non. Personnellement, je suis fan du premier Alien, mais les ressemblances ne m'ont pas plus dérangées que ça.

Life : Origine inconnue est pour moi une bonne surprise. Appuyé par un casting de qualité qui se révèle convainquant, il est de ces films dont on n'attend pas grand chose et qui nous laissent un agréable souvenirs après visionnage. J'aurai presque envie d'y voir une suite, juste pour étancher ma curiosité. Bien que l'entretien du mystère fasse partie intégrante du genre, chose plutôt réussie dans ce film.

CharlieLeChat
8
Écrit par

il y a 4 ans

3 j'aime

Life - Origine inconnue
Théloma
7

Martien go home

Les films de série B présentent bien souvent le défaut de n'être que de pâles copies de prestigieux ainés - Alien en l’occurrence - sans réussir à sortir du canevas original et à en réinventer...

Lire la critique

il y a 5 ans

79 j'aime

17

Life - Origine inconnue
Plug_In_Papa
4

Dans l'espace, personne ne vous entendra repomper des classiques

Sur le fond comme sur la forme Life : Origine inconnue ne fait pas que ne rien apporter de nouveau, il met en place une gigantesque entreprise de recyclage. Ainsi les emprunts les plus évidents sont...

Lire la critique

il y a 5 ans

61 j'aime

3

Life - Origine inconnue
drélium
5

Day of the tentacle

C'est super. Non vraiment, jusqu'à ce que le super organisme unicellulaire s'échappe de sa cage, ça passait bien hormis le fait que personne ne s'offusque de cette créature scientifiquement douteuse...

Lire la critique

il y a 5 ans

54 j'aime

13

Reverence
CharlieLeChat
9
Reverence

Prise de risque pour Parkway Drive

Oui, Parkway Drive évolue, ceux qui ne juraient que par les premiers albums ne vont pas forcément aimer. Reverence est un album différent. Parkway Drive explore de nouveaux horizons, se rapprochant...

Lire la critique

il y a 4 ans

11 j'aime

8

Ordinary Corrupt Human Love
CharlieLeChat
10

Life beyond is a field, a field of flowers.

Avec Ordinary Corrupt Human Love, je me rend compte a quel point il peut être difficile de vraiment décrire son attachement à une oeuvre. Un simple objet, ici musical, pourtant si difficile a cerner...

Lire la critique

il y a 3 ans

7 j'aime

2

Prequelle
CharlieLeChat
8
Prequelle

Avis sur Prequelle

Passé trois écoutes intégrales de "Prequelle" de ce groupe si particulier qu'est Ghost, je me permet d'y donner mon avis en tant qu'amateur du groupe. Il faut entendre par là que j'ai écouté tous...

Lire la critique

il y a 4 ans

7 j'aime

2