Affiche Lost Highway

Critiques de Lost Highway

Film de (1997)

Thèmes et structures du récit dans Lost Highway

Plus qu'une histoire de schizophrénie, de crise d'identité ou de violence, Lost Highway est une remise en question de la narration classique d'un film. Plutôt qu'une critique, je propose ici une interprétation possible de la structure du récit ainsi que de ses thèmes. Pour expliquer cela il nous faut utiliser un principe appelé chronotope. Un chronotope est un système temps/espace. Chaque récit... Lire l'avis à propos de Lost Highway

267 63
Avatar soma
9
soma ·

« You invited me. It’s not my custom to go where I’m not invited ».

Avant de tenter d’attraper au vol le manège spiralaire de Lost Highway et de trouver un siège libre sur l’une de ses Cadillac rutilantes, restons sur les bancs qui l’entourent, réservés aux parents émerveillés des sourires de leur progéniture qui, finalement, ne font rien d’autre que tourner en rond. Lost Highway est alors un film noir à la... Lire la critique de Lost Highway

232 21
Avatar Sergent Pepper
10
Sergent Pepper ·

La route enchantée

Sous le nom de Lost Highway, se cache une violente virée dans l'inconscient d'un homme brisé par sa souffrance ; elle-même, induite de sa propre culpabilité. Qu'il y a-t-il de plus humain que de voir la culpabilité venant de la réalité essayer de s’effacer dans l’imaginaire onirique et irréalisable des méninges synaptiques. Qui de Fred ou de Pete est l’homme de la situation ? Pour quelle... Lire la critique de Lost Highway

101 9
Avatar Velvetman
10
Velvetman ·

Highway to Elle

J'étais parti pour mettre 7. N'ayant pu écrire et noter juste après avoir vu le film (maintes fois conseillé ici et ailleurs, merci au passage), le constat à froid est sans appel: je dois me résoudre à monter la note. Et si c'était ça le secret pour apprécier pleinement une oeuvre de Lynch ? Un temps accordé à la digestion d'une explosion de saveurs atypiques. Véritable point névralgique du... Lire l'avis à propos de Lost Highway

80 32
Avatar Gothic
8
Gothic ·

Lost Highway : être ou ne pas être telle est toujours la question

Un film comme Lost Highway vous hante longtemps. Il n'est pas pour autant besoin de l'avoir revu souvent. Vous y revenez. Je pensais souvent à la fin. Je restais enfermé dans cette boucle et j'attribuais naïvement la puissance du film à son insolubilité. Lorsque Bill Pullman rentre chez lui et prononce à l'interphone cette phrase qu'on sait déjà qu'il va dire, qu'on redoute qu'il dise. On a ce... Lire l'avis à propos de Lost Highway

41 6
Avatar reno
9
reno ·

Infernal ruban de Möbius

Plutôt que de s'attarder sur la question du "sens", systématiquement soulevée quand on parle de "Lost Highway", "Mulholland Drive" ou "Inland Empire", il me paraît beaucoup plus important de dire que "Lost Highway" est un film absolument magnifique, complètement envoûtant, représentant la quintessence de "l'Art Lynch" : évoluant dans des... Lire l'avis à propos de Lost Highway

19 3
Avatar Eric Pokespagne
10
Eric Pokespagne ·

Mais qui a tué Bonnie Lee Bakley ?

Dans Lost Highway, la composition du récit est tout à fait conforme à la méthode déjà éprouvée avec Blue Velvet, et qui trouvera son aboutissement avec Mulholland Drive (peut-être encore plus élaboré). Le film présente deux récits enchâssés, l' un "réel" et l'autre fantasmé. Dans Lost Highway, la démarcation entre réalité et rêve, entre jour et obscurité, définitivement schizophrénique, est même... Lire la critique de Lost Highway

32 6
Avatar pphf
9
pphf ·

La route vers la perfection ...

"Lost Highway" se dresse au milieu des années 90 comme un des tournants dans la thématique du cinéma de David Lynch, la dualité (déjà quelque peu présente dans "Twin Peaks") et l'adultère, qui seront également présents dans ses deux prochains et derniers films. L'histoire, Fred (Bill Pullman) se retrouve inculpé du meurtre de sa femme (Patricia Arquette). En prison il est en proie a de violents... Lire l'avis à propos de Lost Highway

25 1
Avatar JimBo Lebowski
8
JimBo Lebowski ·

Une superbe villa d'architecte...

A travers Lost Highway, David Lynch (Twin Peaks, Dune) met en scène, non seulement des acteurs, mais une villa contemporaine à l'architecture énigmatique et aux espaces atypiques. Fenêtres en meurtrière, fenêtre d'angle singulière, dessin épuré à la limite du Blockhaus, cette maison est vivante et terrifiante, animée par un esprit retord et machiavélique. Bill Pullman,... Lire l'avis à propos de Lost Highway

6 1
Avatar RedDragon
8
RedDragon ·

Fausse route

David Lynch n'est pas réputé pour son sens de la farce : ses films sombres et ténébreux, voire carrément obscurs, nous le rappellent. Pourtant Lost Highway a quelque chose de la facétie, - à l'image de ce cadavre dont la tête est fichée dans l'angle d'une table de verre -, d'un jeu engagé avec le spectateur pour le tromper malicieusement. Le titre du long métrage devrait nous mettre... Lire la critique de Lost Highway

5 2
Avatar Tom_Ab
8
Tom_Ab ·