Aimer jusqu'à l'impossible

Avis sur Lost in Translation

Avatar Alex La Biche
Critique publiée par le (modifiée le )

Lost in Translation c'est l'histoire de deux êtres perdus parmi tant d'autres, un homme et une femme qui se remettent en question en permanence sur le plan à la fois sentimentale et professionnel.

Elle, c'est Charlotte, joué par une Scarlett Johansson plus belle que jamais du haut de ses vingts ans. Charlotte a finit de hautes études de psychologie qui la menèrent aujourd'hui nulle part. Elle est venue à Tokyo pour suivre son mari, beau photographe à la notoriété non négligeable. Elle le suit, elle s'ennuie.
Lui, c'est Bob Harris, joué par un Bill Muray étonnant, convaincant bien loin de ses rôles 'pseudo-comiques' douteux, Bob est une personnalité de haute envergure, une figure importante choisit pour une pub de Whisky à 2M de dollars. Venu à Tokyo pour l'argent mais pas que, sa femme a changé depuis qu'ils ont des gosses. Il la fuit, il s'ennuie.

Sofia Coppola met en scène deux personnages débordant de banalité, mais avec pourtant un 'on ne sait quoi'. Simple rencontre dans le bar ou ascenseur de l’hôtel, qu'importe, la rencontre était inévitable. Il se passera quelque chose entre ces deux personnages que tout oppose, comme une aura mystique qui les pousse l'un vers l'autre.

Sur de longs clins d’œil, de simples "bonjour", ils n'oseront jamais s'aborder vraiment, par respect de leur partenaire. Malgré tout, on sent que l'amour est là, on a envie de leur dire à chacun "Allez, fonce, vas-y, jette toi à l'eau !". Mais rien de tout ça ne sera fait. Mais Charlotte l'invite a passé une soirée qui s'avère être une semaine, et ils savent tout deux qu'ils ne se passera jamais rien.

La tension est permanente, presque érotique, on admire leurs journées où grandit sans cesse leur amitié ou amour, où est la différence au fond mis à part qu'on ne couche pas ensemble ?
Ces gens sont normaux, et il est très facile de s'identifier à eux, le mec mal dans sa peau qui sort des blagues nerveuses avec son évasion du pays, la fille peureuse qui se contente de dire très peu par angoisse de dire une connerie.

Quand Bob finit bourré et qu'il finit avec une inconnue dans sa chambre d’hôtel, c'est une claque pour Charlotte, se sentant trahie, la scène du restaurant exploite bien l'évolution des personnages. Le respect de leur couple respectif passe en arrière-plan, la blonde est jalouse et se sent souillée par l'acte de Bob qui lui, n'assume pas son acte, mais est bien conscient de ce manque de 'respect'.

Une histoire banale, qui comme toute chose à une fin. Ils se quittent sur une bise non-innocente de Bob près des lèvres semblants pourtant consentantes de la Belle.
L'adieu est nécessaire pour revenir à la réalité, cet adieu est déchirant car au fond ils savent qu'ils auraient peut-être dû chacun, le vieux comme la jeune, tenter l'impossible, plutôt que de se quitter sur cette amertume sans fin d'avoir loupé quelque chose.

Une fin déchirante, pour une histoire banale, une histoire géniale.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 507 fois
30 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Alex La Biche Lost in Translation