"No matter where you are, or what you're doing or who you're with..."

Avis sur Love, Rosie

Avatar colormeblue
Critique publiée par le

(Spoilers)
Oui, Love Rosie a objectivement beaucoup de défauts. Premièrement, son intrigue. On va se le dire, le scénario tient sur un bout de papier. Je vous le fais rapide: deux amis d'enfance, qui, incapables de s'avouer leurs sentiments, vont faire tous les mauvais choix, dont celui de s'éloigner. Le destin les réunira cependant des années plus tard. Voilà. Deux, aucune plus-value au niveau de la direction. Pas vraiment d'âme, ni de choix artistiques très audacieux. C'est propre, joli, bien fait, mais bon, ça n'a rien de fou. Rien d'inédit non plus au niveau du traitement. Comme toute comédie romantique qui se respecte, Love Rosie aura le droit à sa scène de déclaration d'amour en public. On a aussi la sidekick sympa mais qui concrètement ne fait rien à part jouer le rôle d'entremetteuse, le gros benêt qui par un miracle qu'on ne peut expliquer parvient tout de même à sortir avec Rosie, et les deux blondes superficielles qui servent toutes les deux de prétexte à ce qu'il y ait de l'eau dans les gaz entre nos deux amoureux. Les deux héros (même si je les aime d'amour) n'ont pas non plus grande profondeur. Ils sont gentils, beaux, généreux, intelligents, bref...parfaits. Bien sûr, ils ont quelques défauts (pas drôle sinon) mais bon, rien de très problématique. Ce n'est pas que je veuille qu'ils soient horribles - mais on aurait néanmoins aimé un peu plus de relief. Les scènes stéréotypées elles aussi se multiplient: c'est tantôt le départ à l'aéroport et les déchirants adieux qui l'accompagnent, mais aussi le traditionnel épisode bal de promo, ou encore la mort du parent qui arrive comme un cheveu sur la soupe pour créer un peu de drama. Bon, en même temps, je ne crois pas que le réalisateur ait lui-même la prétention de réaliser un film exceptionnel. Je crois qu'il avait juste envie de s'éclater et de présenter une jolie histoire d'amour à l'écran.

Et qui dit histoire d'amour dit couple d'acteurs, et ça peut complètement foirer s'il n'y a pas d'alchimie entre les deux leads. Et c'est clairement la grande force de Love Rosie. Lily Collins est pour moi, la meilleure partenaire de jeu que Sam Claflin ait eu et inversement. J'ai rarement vu un duo aussi bien fonctionner à l'écran (et quand on voit les interviews des deux, c'est exactement la même chose dans la vraie vie), vraiment, c'est étonnant. On a l'impression de voir de réels meilleurs amis réaliser la force de leurs sentiments. Le film ne dure même pas deux heures, et pourtant on a l'impression de suivre leur relation depuis des années: et c'est pour cette raison que le film marche aussi bien. On sent le poids de leur relation unique peser sur toutes les autres: ce qui explique l'impossibilité, pour nos deux protagonistes, de se remettre l'un de l'autre. En plus, le réalisateur est bien tombé avec moi: parmi mes schémas préférés de romance figure en première position le trope "friends to lovers", qui est je l'avoue, ma faiblesse. Vous ajoutez Sam et Lily au mix, je suis presque conquise par principe. Que voulez-vous, j'y peux rien si j'ai envie de les épouser (tous les deux. en même temps. mon rêve.), c'est au dessus de mon contrôle. Toutes leurs interactions sont naturelles, bien jouées, bref leurs scènes communes sont un pur plaisir. Je rêve d'ailleurs qu'on les caste à nouveau pour jouer quelque chose ensemble, parce que clairement, c'est un duo qui fonctionne à la perfection. lls se stimulent respectivement -les meilleures scènes sont celles qu'ils ont ensemble- mais sont aussi talentueux individuellement. Pour ne rien gâcher ils s'apprécient énormément, donc les studios s'il vous plaît make it happen. En temps normal les comédies romantiques ne marchent pas vraiment sur moi mais avec Love Rosie, c'est plutôt le contraire qui s'est passé. J'ai été étonnée d'aimer à ce point le film, sachant ce que je pouvais lui reprocher à côté (notamment tout ce qui se trouve au début de ma critique). Depuis mon premier visionnage, en 2014 donc, je l'ai revu au moins 20 fois. C'est beaucoup. Et je sais bien pourquoi j'y reviens avec autant d'enthousiasme à chaque fois. C'est parce que je n'arrive pas à me lasser de l'histoire d'Alex et Rosie, simple mais tellement convaincante. Oui, on voit les rebondissements arriver à 10 000, tout comme la fin du film, et oui, je l'admets, ce n'est pas très juste pour tous les autres films qui s'évertuent à proposer un peu quelque chose de nouveau. Oui, ce film ne vous retournera ni le cerveau ni les tripes. Oui, Love Rosie a un peu l'air d'une fanfiction transposée à l'écran mais sur l'échelle du genre, il est en haut du panier là où l'infâme Fifty Shades pourrit en dessous.

Ce n'est pas un chef d'oeuvre, mais c'est mon film go-to (à l'instar de 27 robes), que je revois chaque fois que je déprime ou que ça ne va pas trop. Et à chaque fois, c'est le même cirque. C'est comme si je le voyais pour la première fois. Difficile de choisir une scène, parce que je les aime toutes mais je crois que c'est la dernière, qui est aussi celle du baiser final. Sans doute parce que c'est une synthèse de tout le film. Je trouve qu'elle réunit tout ce que j'aime dedans: un peu d'humour, de nostalgie, mais surtout beaucoup de tendresse, de sensibilité, d'amour et de sentiments trop longtemps retenus. Dans tous les classements que j'ai pu lire, on n'en parle jamais mais pour moi, Love Rosie comporte une des plus jolies scènes de baiser que j'ai pu voir au cinéma. Elle est toute simple pourtant, mais je FONDS à CHAQUE PUTAIN DE FOIS. Dans quasi toutes les comédies romantiques que j'ai vues, c'est tourné en mode clip, ça fait fake, c'est super décevant (bah oui, surtout quand on a attendu ça tout le long du film), bref, c'est nul. Là, ça n'a rien à voir, ça fait réel, d'abord maladroit, un peu timide et hésitant comme on pourrait l'attendre de deux êtres qui après une amitié de plus de dix ans prennent le risque de changer leur statut, puis plus passionnel une fois leur décision scellée. Un très joli moment qui encore aujourd'hui transforme mon petit cœur en chamallow.

En résumé, je ne vous conseille pas Love Rosie si vous avez de grandes exigences au niveau de l'écriture ou du style. Vous risquez au contraire d'être assez irrité par l'emploi constant de grosses ficelles scénaristiques et par la non-crédibilité de l'ensemble (le palme revient sans doute au time jump qui essaie de nous faire croire que Lily a dépassé la trentaine et a une fille de quatorze ans.. gros lol. Essayez au moins de la vieillir un peu par le maquillage.). Dit comme ça, ça ne fait pas trop envie mais ATTENDEZ. Si vous passez au dessus de vos réticences initiales, Love Rosie saura sans doute vous séduire, voire vous toucher par moments (ça a été mon cas!), et surtout vous faire tomber amoureux d'Alex et Rosie, mais aussi peut-être de leurs interprètes, que personnellement, je ne lâche plus depuis 2014.

Pour la note, c'est un peu plus compliqué. Love Rosie ne révolutionne pas grand chose cinématographiquement parlant, mais je suis tentée de lui donner une très bonne note, car je l'aime beaucoup malgré tout. Je sais qu'il ne marquera ni le paysage ni l'époque, à l'instar d'un Citizen Kane qui m'a personnellement mortellement ennuyée, mais d'un autre côté... il fait partie de ma vie. Il a donc une place toute particulière dans mon cœur, en plus de me rendre heureuse à chaque fois que je le revois. Ce sera donc un 8, et puis si vous n'êtes pas d'accord, tant pis, je l'aime assez pour deux ;)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1468 fois
8 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de colormeblue Love, Rosie