Oui, j'ai aimé Lucy

Avis sur Lucy

Avatar TiggerLilly
Critique publiée par le

Certes le postulat de départ est complètement loufoque, se basant sur une légende urbaine qui a la vie dure : on n'utiliserait que 10% de notre cerveau. L'idée n'est pas plus intelligente ou plus idiote que celle de créatures géantes se nourrissant de radioactivité, par exemple. Personnellement, je m'en fous royalement, heureusement que les films, les livres, tout ça, ne sont pas limités par ce qu'il est possible de faire mais justement n'ont aucune limite et il peu s'avérer tout aussi intéressant de voir où un postulat loufoque peut nous mener qu'un postulat tout à fait réaliste.

Donc au départ, il s'agit de laisser son incrédulité de côté sur ce postulat. Sinon, ça me parait clair que ça ne peut pas fonctionner. Une fois cela admis, le film se tient. Lucy, étudiante un peu paumée, se retrouve transformée en mule : on lui colle un sachet de drogue dans le bide. Mais suite à un passage à tabac, le sachet se rompt à l'intérieur d'elle. Et voilà que tout d'un coup, elle se met à complètement dépasser ce que n'importe quel être humain peut faire.

Qu'ais-je aimé dans ce film ?
* Avoir pris mon pied en regardant un film d'action : je ne me suis jamais ennuyée, à fond dans l'histoire j'ai suivi Lucy avec passion et un brin d'étonnement.
* Le film dure 1h30. Oh. My. God. C'est hallucinant, qui fait encore des films d'1h30, excepté les comédies romantiques, de nos jours? On en vient presque à s'étonner qu'on puisse faire tenir une histoire complète dans un laps de temps aussi court.
* L'air de rien, sous ses dehors de film d'action, Lucy m'a fait réfléchir : c'est quoi être humain, ça fait quoi d'être aussi différent, hors norme ? Malgré le postulat de départ, ce vers quoi le film tend c'est une réflexion sur la singularité. Pas question d'I.A. ici ou de pensées humaines informatisées mais c'est pour finir le résultat sera sensiblement le même. Certes ça reste superficiel, très "grand public", mais bon après on n'en fait ce qu'on en veut : libre à chacun de s'intéresser au sujet de façon plus profonde par la suite. Très clairement, je m'étais fait chier avec Transcendance, ici, je me suis bien amusée.
* Le personnage principal est une femme. Donnez-nous des personnes féminins intéressants dans les films d'action, on aime ça ! La preuve : la salle était pleine alors que je suis allée à la séance à 18h15. D'habitude à cette heure-là, il n'y a personne. Rajoutons à cela que j'ai eu l'impression tout du long que Besson se moquait allègrement de tous ces films aux nanas potiches qui ne servent à rien d'autres qu'à rendre le héros encore plus grand, encore plus beau encore plus fort et qui laisse un sentiment d'amertume à tous ces gens hommes et femmes qui ne pigent pas pourquoi le cinéma persiste à montrer la femme comme étant une pauvre petite chose incapable. Bref, rien que pour ça, merci.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 430 fois
2 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de TiggerLilly Lucy