Deux hommes entrent, un homme sort! (légers spoilers)

Avis sur Mad Max : Au-delà du dôme du tonnerre

Avatar Kéosphor
Critique publiée par le

Général:

Mad Max : Au-delà du dôme du tonnerre, sorti en 1985 et réalisé par George Miller et George Ogilvie. Après le succès des deux premiers films, il fallait évidement réaliser une suite. Suite pas très appréciée par les fans, mais qui personnellement m'a beaucoup plu. Pour faire plus de recettes, le film est bien plus orienté "tout public". Terminé les grands déserts vides et les longues routes interminables. Ici les villes grouillent de personnages tous plus farfelus les uns que les autres. Mais ce choix peut être expliqué aussi par le scénario. En effet un thème récurant du film étant de "repeupler le futur" que se soit grâce à la la ville d'Entité ou aux enfants "perdus". Cela ne me choque pas, au contraire. Max atterrit donc au début du film dans une petite ville nommée Bartertown (la ville du troc) et très tôt va faire la connaissance d’Entité, créatrice de cette ville dans l'espoir de donner de l'espoir aux gens. On se rend vite compte que le résultat n'est tout de même pas parfait. Que se soit avec le personnage de "Pig Killer", emprisonné à vie pour avoir tué un porc afin de nourrir sa famille, ou encore en voyant les gens de la ville réciter comme des moutons les règles érigées par Entité. Peu après Max va devoir provoquer en duel "Maître-bombe" dans le dôme du tonnerre. Ce "jeu" est apparemment une des seules distractions des habitants de cette petite ville et fait bien-sûr penser à de la télé-réalité (bien plus violente et sanglante tout de même, mais on ne sait pas ce que nous réservent ces émissions débiles et dégradantes dans le futur). Pour avoir refuser de tuer son adversaire dans le dôme, Max va être envoyé dans le désert, seul et sans rien pour l'aider à survivre.
A partir de ce moment, un changement d'ambiance radical va s’opérer. En effet il est secouru par une jeune fille, qui va le conduire auprès de ses amis., ceux-ci étant persuadés que Max est le guide qu'ils attendaient depuis toujours et qui les guidera dans un monde meilleur. Ce passage m'a fait légèrement penser à Hook (1991), avec cette bande d'enfant "perdus" et livrés à eux mêmes. J'ai beaucoup aimé certains passages avec ces jeunes, certains étant "émouvants", d'autre plus « épiques". Retour ensuite à la ville de Bartertown, d'où Max et certains enfants doivent s'enfuir poursuivis par Entité et ses sbires. S'en suit alors une course poursuite (attends, on est dans Mad Max quand même!) dont le coté Western ressort encore plus que dans le précédent film. Mais tout ceci étant ridiculisé à la fin par Entité. En effet après une longue course poursuite qui aura surement coûtée la vie à plusieurs personnes, et alors que Max semble vaincu, celle-ci s'approche de lui et ne trouve rien de mieux à lui dire que: "on est quittes". Aucun intérêt!!!! En plus de rendre la course poursuite complément inutile, elle démolit la fin du film. Je pense que c'est le seul moment où j'ai maudis le film d’être orienté "tout public". Quelle fin de M….! J'ai donc beaucoup apprécié ce film, malgré une Tina Turner qui gâche énormément de passages (décidément elle ramasse la pauvre). J'ai aimé la ville de Bartertown, où chaque rencontre est une surprise, ces "jeux" violents, cette ambiance western. Le passage dans le camp des enfants est sympa également. Je comprend néanmoins l'avis des fans qui n'ont pas appréciés cette suite. Un changement de public visé, moins de violence, des personnages moins psychotiques, Les premiers films ne nous avaient pas habitués à ça. Mais personnellement je trouve génial d'avoir trois types de film différents dans cette saga. Aucun ne se ressemblent et les thèmes abordés sont assez différents les uns des autres.

Acteurs/personnages:

On retrouve donc encore une fois Mel Gibson (avec de magnifiques cheveux longs au début du film... hum). C'est dans cet opus que j'ai préféré son personnage, et enfin je le considère comme ma vedette du film! Retour aussi de Bruce Spence mais dans un rôle différent de Mad Max 2. Je n'ai pas compris pourquoi le remettre pour jouer un autre personnage, surtout quand celui-ci est aussi proche de l'ancien (il est également dans celui-ci le pilote d'un hélicoptère), au point que pendant un moment je me suis demandé si c’était lui ou pas. Un de mes personnages phare du film reste Maître-Bombe. Composé donc de "Maître", un petit monsieur servant de cerveau à « Bombe", sorte de colosse un peu simplet, ce dernier tenant « Maître" sur ses épaules. Les enfants "perdus" sont nombreux, et seulement quelques un se détachent du lot. J'ai apprécié le "sorcier", et le "combattant" de la bande. On rencontre pas mal de personnages "secondaires" assez intéressants également (Pig Killer par exemple). Et enfin, le meilleur (...) pour la fin: Entité! Interprétée par Tina Turner, ce personnage m'a souvent exaspéré durant le film. La plupart de ses passages sont surjoués, et ses scènes ridicules (par exemple celle où elle arrive dans le dôme grâce à une tyrolienne). Quand je l'ai vu foncer sur son véhicule pour participer au combat final, je n'ai pas pu m’empêcher de rire, et je ne pense pas que cela soit le but de cette scène. Un personnage qui était pourtant intéressant, mais massacré à mon goût par Tina Turner. Sans compter que dans ce film il n'y a pas de réel "méchant" charismatique, comme on avait eu l'habitude dans les deux premiers (Le chirurgien, et le Seigneur Humungus). C'est Entité qui jouera donc ce rôle (Quoi? Et son bras droit? AH, oui! L’espèce de gnome chauve sans expressions avec son masque ridicule au dessus de sa tête? Non merci!). Pas folichon du côté des "méchants" donc, et c'est bien dommage.

Bande son:

OUI! Enfin une bande son intéressante, malgré un générique d'intro qui m'a fais énormément peur, et dont je ne suis pas fan, le reste du film dispose de bonnes musiques. Que ce soit le thème de la ville de Bartertown, qui nous reste dans la tête et qui revient à plusieurs moments, ou encore la musique assez épique lors de certains passages avec les enfants, j'ai beaucoup apprécié cette bande son. Bien mieux que dans les précédents films. Elle aurait été parfaite selon moi, si il n'y avait pas eu les chansons interprétées par Tina Turner au début et à la fin ( We Don't Need Another Hero) du film...que je n'ai pas du tout aimées.

Ma scène préférée:

Quand Max arrive pour la première fois à Bartertown, et qu'on lui demande de poser ses armes. Il va alors sortir un nombre assez impressionnant d'armes de ses poches, sous le regard étonné des autres protagonistes. La scène dure donc un petit moment, et cela renforce l'effet comique.

Anecdote:

Le disque vinyle porté par un des enfants, est, dans la version française, un cours d'Italien. Mais dans toute les autres versions, il s'agit d'un cours de Français.Un petit clin d’oeil sympa à notre pays. A noter que le film comporte d'autres références à la culture Française.

Ma note: 7/10

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2102 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Kéosphor Mad Max : Au-delà du dôme du tonnerre