👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Autant il me semble aisément concevable d’aborder le dernier Bonello autrement que par le prisme des évènements qui ont secoué la France depuis bientôt deux ans, autant chez Boukhrief c’est plus difficile, au sens où la démarche est nettement moins artistique que fondée sur un terrain réaliste, ce qu’il a toujours fait depuis Le convoyeur même si le rythme si étrange de ses films et leur grain de folie latent lui permettaient parfois de dynamiter le polar. Le fait est que Made in France fonctionne aussi en polar et qu’il ne fonctionne d’ailleurs que si on le prend ainsi : L’infiltration, le récit en entonnoir, les personnages qui tombent, la scène finale. Et dans le même temps, le fait de se baser sur une situation très proche de celle qu’on a pu observer pour le Bataclan (Une cellule terroriste se voit confier la mission de faire sauter un lieu public sur les champs Elysées) on ne peut pas oublier la dose de réel dans laquelle il met les pieds. Malgré le genre (le polar) il faut reconnaître que Boukhrief se situe plus dans le réel que Bonello, qui lui (outre le fait de s’emparer d’un sujet épineux) vogue entièrement dans le fantasme. A part ça il y a quelques bonnes scènes dans Made in France, quelques bonnes gueules aussi, mais on est loin, très loin de la générosité du Convoyeur ni même de Gardiens de l’ordre.

JanosValuska
4
Écrit par

il y a 5 ans

1 j'aime

Made in France
KingRabbit
5

Récit d'une expérience senscritiquienne

Je dois avouer que lorsque les premiers termes du générique sont apparus à l'écran, et que j'ai rapidement compris que j'allais assister à un film français en avant-première parisienne "mystère",...

Lire la critique

il y a 6 ans

39 j'aime

9

Made in France
Fosca
7

Non pas un grand film mais un film important tout de même...

Me voilà donc Lundi soir en compagnie de mes camarades Senscritiquiens, assistant à la cinquième édition de la cinexpérience, me demandant bien sur quoi nous allons tomber. Avec mes voisins nous...

Lire la critique

il y a 6 ans

26 j'aime

2

Made in France
Voracinéphile
6

A courte portée

Bien difficile de faire un film vérité traitant du terrorisme djihadiste sur le territoire français, surtout depuis Charlie et Novembre. C'est un film qui n'a pas eu de chance question timing, dont...

Lire la critique

il y a 6 ans

19 j'aime

8

Titane
JanosValuska
5
Titane

The messy demon.

Quand Grave est sorti il y a quatre ans, ça m’avait enthousiasmé. Non pas que le film soit  parfait, loin de là, mais ça faisait tellement de bien de voir un premier film aussi intense...

Lire la critique

il y a 10 mois

26 j'aime

5

Le Convoi de la peur
JanosValuska
10

Ensorcelés.

Il est certain que ce n’est pas le film qui me fera aimer Star Wars. Je n’ai jamais eu de grande estime pour la saga culte alors quand j’apprends que les deux films sont sortis en même temps en salle...

Lire la critique

il y a 8 ans

25 j'aime

6

La Maison des bois
JanosValuska
10

My childhood.

J’ai cette belle sensation que le film ne me quittera jamais, qu’il est déjà bien ancré dans ma mémoire, que je me souviendrai de cette maison, ce village, ce petit garçon pour toujours. J’ai...

Lire la critique

il y a 7 ans

23 j'aime

4