Incompréhensible ne signifie pas chef-d'oeuvre

Avis sur Martyrs

Avatar valoumorrison
Critique publiée par le

Par un après-midi d'été, une amie et moi, toutes les deux amatrices du genre, cherchions à renouveler notre stock de cauchemars, mis à mal par des films à force un peu trop redondants (maisons hantées/thrillers/gores-mais-avec-une-morale). Martyrs apparut alors comme le bon choix : des critiques dithyrambiques le présentaient comme "quasi-insoutenable, mais dans le même temps artistique, posant des questionnements philosophiques...". Armées de notre courage, nous lançâmes le DVD, avec une pointe d'appréhension quant au traumatismes évoqués par des spectateurs.
Or, après 1h45 de film, la seul question qui me vint fut "c'est tout ?". Non pas que je sois spécialement à la recherche de sensations fortes ou de trauma, mais je ne vois pas en quoi ce film est insoutenable, et surtout en quoi il est une création artistique de haute volée. Alors certes, les deux actrices principales sont plutôt douées, quelques scènes piquent un peu (mais pas plus que celles d'un Saw), et la représentation de l'horreur (le monstre qui suit Lucie, réminiscence de la prisonnière qu'elle n'a pas pu sauver ?) est relativement flippante (mais encore une fois, j'ai peur devant n'importe quel film d'horreur lambda, même la sorcière de Blanche Neige me fout la trouille, c'est dire). Le début du film était prometteur, mais à peine l'action commencée, tout devient à peu près n'importe quoi. On passera sur le vieux cliché de la secte de vieux riches qui payent pour torturer des jeunes gens, et de la "gourou" à la tête de tout ça qui veut absolument savoir ce qu'il y a après la mort. Le réalisateur prétend aborder des interrogations philo-métaphysiques, tout cela en utilisant une imagerie
chrétienne (bah oui les martyrs tout ça) sans grande finesse. Un des défauts majeurs du film (pour moi) est qu'il peut clairement être scindé en deux parties qui n'ont pas grand chose à voir l'une avec l'autre, et la déception qui découle du non aboutissement des trois premiers 1/4 d'heure plutôt intéressants. Je m'attendais à un thriller haletant autour d'une psychopathe rongée par ce qu'elle a vécu étant enfant (Mylène Jampanoi est d'ailleurs excellente), et je me retrouve à la fin avec un film lent et prétentieux, avec des scènes ultimes presque grotesques dans leur volonté d'être trash puis "mystiques". Les fréquentes ellipses et absences d'explication, au lieu de créer une tension, révèlent surtout la vacuité du film. Point de traumatisme ici, mais plutôt une vague sensation d'avoir perdu mon temps.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 249 fois
2 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de valoumorrison Martyrs