De brûlantes rivalités amoureuses

Avis sur Matador

Avatar Alexandre Katenidis
Critique publiée par le

Angel, jeune torero sexuellement perturbé, est l’élève du célèbre Diego Montes. Il s’accuse du meurtre de deux jeunes filles. L’avocate Maria Cardenal assure sa défense et tend à démontrer son intuition, qui s’avère réelle, selon laquelle, les deux crimes ont été commis par le maître. Ce dernier et l’avocate se connaissent en effet de longue date, en raison de leurs nombreuses conquêtes et de leur fâcheuse habitude commune de les tuer, surtout quand elles sont occasionnelles. A la scène finale, ils s’affrontent dans des ébats qui leur sont fatals.
La violence et la sexualité débridée pourraient bien constituer un appel vif à la liberté de ton et d’expression de la Movida et de l’Espagne post-franquiste tout entière. Tout ici paraît heurté et passionnel. Ce polar relève d’une certaine cohérence. Il faut prendre le rythme pour l’intégrer et s’avérer assez ouvert d’esprit. Courage, il vaut la peine.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 57 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Alexandre Katenidis Matador