Avis sur

Match Point

Avatar Silencio
Critique publiée par le

Cela commence d'une manière assez classique on va dire. Classique, c'est le terme qui colle le mieux au début du film : tout est lisse, propre, riche et poli. Pourtant, sous sa tacite impassibilité, le personne de Chris dissimule une faille, un certain mal-être : dès le départ il se résigne et se conditionne à un moule établi à l'avance, et qui correspond à l'idéal social de la Réussite : argent, mariage, milieu social élevé, culture. C'est là qu'apparaît Nola (quelle belle femme cette Scarlett!). Nola est une jeune femme seule, incomprise et crispée par son manque de confiance en elle, qui s'obstine cependant dans tout ce qu'elle entreprend. Elle est faible et forte à la fois.
Leur rencontre marque la naissance du danger, le moment où on sent que les choses vont se bousculer.
Un scénario classique s'ensuit : adultère, puis l'équilibre précaire qu'ils avaient réussissaient à maintenir en dupant leur entourage ploie au fil du temps. Et un bébé. Merde.

Le personnage de Chris me paraît inintéressant, fade, sauf lorsqu'il est torturé par Nola. On ressent une vraie tension. En tout cas, j'ai beaucoup aimé la manière dont Woody Allen représentait un homme en proie au désir et à l'adversité, sans en faire trois tonnes.

La fin donne tout son sens au film. Elle est dérangeante, rageante, tragique. Même si deux détails m'ont chiffonnée, (l'hallucination de Chris que rêve l'inspecteur de police, et la bague de la mémé qui se retrouve dans la poche de l'héroïnomane), j'ai trouvé cette fin parfaite, parce que vraie : la chance, le hasard existe et pas toujours pour les bonnes personnes. L'injustice existe malheureusement, la lâcheté aussi.
On peut voir cette fin aussi comme une constatation cruelle et distanciée des moeurs sociaux d'aujourd'hui : toujours garder les apparences, l'aspiration à un idéal de vie, la course à la réussite socio-professionnelle, l'égoïsme... Mais surtout garder les apparences oui. D'une part pour Chris, d'autre part pur l'inspecteur qui abandonne au dernier moment : après tout, pourquoi un jeune homme d'affaire, beau, prometteur, ambitieux, aisé, marié avec deux enfants serait coupable d'un crime?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2509 fois
40 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Silencio Match Point