Max sous prozac

Avis sur Max la menace

Avatar Kelemvor
Critique publiée par le

Steve Carell est un grand (acteur) comique outre-Atlantique. Tout autant, peut-être même davantage que Jim Carrey. La différence, c'est que le second s'est bien mieux exporté sur nos rivages, grâce à The Mask en 1994.

Incompris sur notre territoire, ou définitivement pas drôle ?

Récemment sur nos écrans dans le décevant Evan tout puissant, la suite du sympathique Bruce tout puissant, Carell nous revient dans l'adaptation d'une célèbre série T.V. américaine, intitulée Max la menace, ou l'histoire d'un scribouillard d'une agence de renseignement bombardé agent de terrain aux côtés de la ravissante "99" (Anne Hathaway) pour contrer les vilains terroristes du KAOS. Cela ressemblerait à un James Bond si le nouveau agent 84 n'était pas aussi gauche que le Coyote voulant mettre la main sur Bip Bip.

Plutôt drôle dans l'ensemble, cette comédie de Peter Segal réussit l'essentiel : nous divertir. Le film ne prétend pas à davantage, et même si les 1H49 manquent bien trop souvent de piquant, on s'esclaffe suffisamment pour ressortir de la salle avec un (petit) sentiment de satisfaction. Dommage cependant que la présence musclée de Dwayne Johnson en agent 23 de choc et de charme ne soit pas suffisamment exploitée, l'introduction du personnage partant pourtant sur de bonnes bases humoristiques.

Assurément le moins ennuyeux des films de Carell, même si cela reste du Carell... À quand son Wayne's World ou son Mary à tout prix ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 341 fois
1 apprécie

Kelemvor a ajouté ce film à 3 listes Max la menace

Autres actions de Kelemvor Max la menace