Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Objet danois non-identifié à tendance hybride

Avis sur Men & Chicken

Avatar Shimura
Critique publiée par le

Comme l'a dit le présentateur de l'avant-première, ce film est l'objet rêvé d'une cinexpérience. Il surprendra forcément, car c'est un objet atypique. Il divisera évidemment, de par son humour particulier et son scénario un peu tordu. Il mérite sans doute d'être vu, ne serait-ce que pour l'expérience, justement.
Si le film divise, c'est qu'il a des qualités et des défauts. Ses qualités : l'essentiel de l'action se passe sur une île quasi-abandonnée, avec des paysages superbes. Les décors, pleins de maisons délabrées et de caves étranges, sont intrigants. Ensuite, les acteurs sont très bons. Mads Mikkelsen, notamment, ose se donner à fond dans le contre-emploi, c'est assez courageux.
Les défauts sont à mon avis plus nombreux. D'abord, l'humour est discutable. Il est souvent très répétitif. Par exemple, les personnages n'arrêtent pas de se taper dessus. Au début, c'est drôle. A la fin... Mais si ce n'était que ça! Par moments, cet humour met véritablement mal à l'aise. Je sais que c'est un humour auquel beaucoup sont sensibles, mais trouver drôle l'agression très violente d'une femme ou d'un gosse, ce n'est pas évident pour tout le monde. Et je ne parle pas du passage dans la maison de retraite, qui ressemble méchamment à un viol collectif. D'ailleurs, les scénaristes trouvent à chaque fois la petite pirouette qui rend le "gag" supportable (l'agression se déroule hors champ, le viol n'en est pas un finalement, etc...)
Je pense que les amateurs de "C'est arrivé près de chez vous", de "Bernie" ou de certains films de Kervern et Delépine apprécieront. Ceux pour qui ce n'est pas leur tasse de thé, fuyez. Il faut aimer la surenchère. Personnellement, ça aurait plutôt tendance à m'agacer. Tout le monde peut faire dans la surenchère, peu sont capables de créer un véritable style humoristique, comme Allen, Wilder ou Lubitsch.
Ensuite, si le sujet général, les décors et les personnages sont très originaux, les ressorts scénaristiques sont tout à fait banals. Il y a deux péripéties importantes dans ce film, et elles sont très prévisibles. La faute aux scénaristes qui laissent trop d'indices avant de révéler le pot-aux-roses, ce qui tue la surprise.

Il est évident que si on vous empêche à tout prix de voir un homme de cent ans, c'est qu'il est mort. Et il est évident que dans une maison où traînent des animaux monstrueux, les hommes sont aussi des monstres.

On fait de gros efforts pour préparer des surprises qui n'en sont pas, ça rend le récit un peu laborieux.
Enfin, la scène finale semble nous proposer une morale aussi étrange que choquante, puisqu'il s'agit de l'apologie du clonage. Alors je suppose qu'il faut prendre cette morale au 3e degré, mais c'est un peu raté pour le coup. Soit les scénaristes ne pensent pas ce qu'ils disent, et alors c'est idiot et pas drôle, soit ils le pensent vraiment, et là ça fait peur...

Je sais que le verdict du public de la cinexpérience est plutôt positif. Il y a eu un effet de groupe, les rires ont été communicatifs, le public est cinéphile et il aime les produits qui font preuve d'originalité. Je comprends cet engouement, mais je dis qu'il est un peu exagéré. Je ne crois pas que le film plaira à tout le monde à cause de son humour limite, et son originalité ne parvient pas à cacher ses maladresses et ses à-peu-près, qui sont là aussi.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 582 fois
8 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Shimura Men & Chicken