Million Dollar Baby

Avis sur Million Dollar Baby

Avatar lamafache
Critique publiée par le

Une amitié improbable pour Clint Eastwood .

Situé encore aujourd’hui dans la liste phare des films de boxe, Million dollars Baby est le film culte de Clint Eastwood. Cette réalisation née en 2004, devient l’attraction cinématographique et s’installe dans un carrefour d’influence pour tout âge. Le réalisateur crée un mélange entre une histoire d’amitié passant tous préjugés et le monde de la boxe si redoutable qui fait beigner le scénario dans l’atmosphère de Rocky et entre celle de F.X. Toole.
Rejeté par sa fille biologique, Frankie ancien entraîneur de boxe, dirige une petite salle de boxe avec Scrapp, son meilleur ami. Le court de leur vie est bouleversé par l’arrivé d’une jeune boxeuse à la recherche d’un coach, elle n’amène pas seulement sa détermination et sa force, mais un lourd passé, une histoire jalonnée d’épreuves et une urgence : monter sur le ring au plus vite. Entraînée par Frankie, il fait d’elle une célèbre boxeuse et la fait monter de podium en podium. Maggie réussit à concrétiser son rêve, pensait-elle avant son dernier match, fatale.

Le début nous met directement dans l’ambiance de la boxe et de l’urbanisme pendant un match de boxe durant lequel Frankie met en œuvre ses capacité d’entraineur et expose au téléspectateur ses compétences. L’ambiance est respectée ainsi que pour la suite du film se déroulant dans une salle de boxe situé dans un quartier urbain.

Un point fort est les personnages. Il détient une admirable galerie d’acteurs. De Hilary Swang jouant la fille déterminée et voulant caché son histoire par celle de la boxe, l’entraîneur ayant énormément d’expérience dans le monde du combat cachant sa triste relation à sens unique avec sa fille, à son meilleur ami croyant à Maggie et ayant toutes les caractéristiques de l’ami « parfait » et aux acteurs interprétant les boxeurs comme étant depuis longtemps des professionnels. Ils transmettent et jouent parfaitement les émotions, précisément celle de la tristesse convenue avec le genre dramatique

Pour le point de vue de l’auteur, le thème traité n’est pas méconnu pour lui. Le genre dramatique domine grandement ses œuvres et reste un thème idéal pour lui, notamment La Mule. Néanmoins le point sportif n’est pas courant pour Clint Eastwood et encore moins en genre dramatique-sportif. Cependant, il crée une œuvre distinguée et admirable aux yeux des auditeurs.

Il serait difficile de parler de cette production sans évoquées ses qualités purement formelles, les décors urbains en accord avec l’ensemble du film, l’atmosphère durant les matchs de boxe est respectée, les éclairages sombres pour montrer le travail intensif de la jeune boxeuse durant la nuit, les plans sur le grave accident durant le match de Maggie. Grâce à tous ses points, tout s’orchestre pour passer un agréable moment.

Clinteast Wood a su me plonger dans un film dramatique divergent de ce que l’on peut voir de nos jours. Il joint plusieurs thèmes et parvient à cohérer l’ensemble du film. Ce prodige vous laissera rêver et réaliser que tout être cher peut disparaître à tout moment.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 230 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de lamafache Million Dollar Baby